NE_RETOURNEZ_PAS_LA_PHOTO_ET__SCRUTEZ_

Ne pas retourner le cliché, regarder et agrandir  

Il sentit près de lui comme une étrange  présence, un regard pesant que destinaient  les premiers linéaments de la roche, à l'orée du ciel animé. Au fil de ses nombreuses bordées, il devinait l'esquisse d'un visage ou du moins une forme anthropomorphe épurée d'un autre temps, première, pour ne plus jamais dire primitive ou sauvage...! Une figure de style qui eût inspiré les plus grands du cubisme, des surréalistes !

Mais il  fallu aussi au découvreur, à l'inventeur renverser la tête, afin d'orienter en terrien qu'il fût,  l'expression d'un faciès de pierre absolument insolite et si vrai.

Une figure  aux traits figés dans la masse et les plis des roches convulsées se cachait, se perdait dans les confins de la verticalité, de la supplique, de la méditation ! Tel le Bouddha, l'éfigie d'une reine des lointaines contrées africaines endormie et sereine, l'être de pierre cyclopéen  défiait  comme elle reléguait l'audace temporelle et le néant !

Le ciel lui accorda un délire transmué, l'issue d'une autre dimension.

Le survol de l'image, une fois rendue sur le petit écran, lui confirma la certitude d'une apparition, d'un pérennel dessein, sans aucun doute, dont la gravité mutique veille sans fin sur la mer, espérant l'autre Ciel.

Bien sûr, il conviendra de confiner cette interprétation fantasque au rang de la paréidolie, de la folie ; le hasard faisant bien les choses, comme la nécessité d'ailleurs qui suffisent parfois à expliquer avec impudence la création de l'univers...

Mais accordons à ce profil l'aura  du mystère dont il s'entoure et qui dépasse la raison raisonnante de nos chers philosophes, le mythe et la fable de nos ecclésiastiques ! La Nature-artiste ainsi et si souvent opère ce que d'aucuns, antan, appelaient " miracles ", par défaut d'autres éléments fédérateurs et tangibles  !

Mais qui pourrait  dire, expliquer, avancer quelques arguments  rationnels et étayés  qui eussent éclairé, élucidé la quasi perfection de ces formes fortuites. Il eût fallu  tourner dans les airs, la tête dans les étoiles, et  témoigner sur le vivant avec force réalisme de cet ovale dont la complexion humaine sidère le penser

MARIN -  Entre Folie et Paréidolie -