METAPHORE LE CORRIDOR

 

FAIM DE BORDÉE


Tu en auras étanché la soif
apaisé le cours nocturne de ses  longs cris
si souvent seul et vrai
empruntant déjà le corridor
de la mort
et des métaphores de haute lice

Eau-delà   un mystère    l'énigme
Ne rêves-tu pas
les yeux grands ouverts
refermés depuis le jour et la nuit de Dieu
en ces heures de marées
que délivre l'immensurable clepsydre

Fulgurance
D'entre la pierre et l'eau
vont les années-lumières
un brin d'espérance
à vau l'eau bercé
allie
sillage et délivrance

!

FIN DE BORDÉE

 

 MARIN - Enigne -