DSC03049

 

 

Tu traces  sur le vélum de l'azur 

quelques délires    Soupçon  ou instant     Qu'importe 

En hallucinant  les vents  

esquisse  l'infinie  liberté                 Des vagues 

 

monte le  silence  bleu - roi

Souffle éternel 

 L'arc irridescent    se fait sillage   alliance 

et me parle de Nous   

 

Une seule rencontre 

comble l'âme 

Probable  regard  vers l' île 

qui soupire  et lui  sourit 

 

Alors      vogue  avec  le  Ponant    ton ami

N'aie       pour  uniques caps   

que les promesses du Levant 

 les ardentes révélations du couchant

 

Ainsi louanges-tu  l'astre de vie 

le filigrane harmonieux de l'embrun 

que l'éphémère  habite

qui s'en revient des confins de la nuit prodigue et qui vague  indéfiniment  au vent de l'espoir

 

§ 

- MARIN - Pensée en Mer - Océanique