DSC02496_002

 


HÔTE
DE PASSAGE
QUELQUE PART

 


A ces pas nomades
et vagabonds
qui foulent la terre
Sur laquelle l'éternité destine
au pèlerin
comme une voie
en passant
Que je sois
là quelque part
ailleurs hier
maintenant
vers demain

Sursis
humble marin
roseau pensant
disait un Certain
depuis ses infinis
à la fois unique et multiple
embarqué à bord
de l'insigne vaisseau
dont l'enseigne ici-bas
dévoile indéfiniment
le sens d'un verbe
venu d'ailleurs

Avant de refermer la porte
Comme une vie
qui veut vivre
parmi toutes les autres vies
que je demeure l'égal prochain
de toute créature
de l'une à l'autre
indispensable
et l'apprivoisé


Que cette parenthèse
fabuleuse hypothèse
révèle la synthèse
non illusoire
de l'île de l'arbre
de l'air et de l'eau en nuages
qui me définissent
au commencement de la traversée
et de précieuses révélations

Soit
Sans les dévastations de la violence
des iniques cruautés
de la guerre
de la mésalliance
des chefs
L'odieux passif
des fosses communes de l'histoire
valent forfaiture
innommable et recommencée
aveux de dominance
et de barbarie
au nom de complaisantes idoles

Je ne viens pas aux mondes
pour voir
souffrir mourir
par milliers
l'enfant né de la misère
là-bas maintenant
assister à la destruction
de la ville et de la forêt
au massacre des animaux
à toutes les formes de négation
de l'entité naturelle qui porte
en son sein la vie
l'accomplissement des choses saines

Que je demeure émerveillable
aux ors et à l'azur des contrées
participant de la chaîne et de la trame
de sublimes desseins
amoureux de la beauté
parce qu'elle rejoint l'amour
le temps d'une escale
d'un intervalle
de la découverte qui nous recueille
et dont j'aurai croisé
la longue route des utopies

Que je puisse m'endormir
bercé des marées
de lune périgée
allant sur les flots de la mémoire
comme une légende personnelle
qui aurait enfin rejoint
la clarté de l'énigme
le timbre de la voix qui y mène
sans distinction de race
de condition
et de foi
enfin uni dans le silence cosmique
de la Création

Je ne veux être ni psaume ni prière
mais qui sait un cri
inaudible juste
parmi d'autres cris légitimes
qui veulent encore crier
dire    Assez
...    De ce mal aux mondes
dont je suis l'hôte
de personne     atterré 
mystique passager de la pluie d'étoiles
... En attendant
l'improbable délivrance des Béatitudes 
de la lumière qui ne meurt jamais

MARIN - Alpha Lyrae -

Tous les textes récents sont  dits " En Cours d'Ecriture " ...! On y revient, ouvrir une fenêtre que  le Ciel accorde, gratuitement !