LA SOUFFRANCE ANIMALE D'ETAT 

 

NOUS NE POSONS PAS DE PHOTOS / HELAS  /  L'EMBARRAS DU CHOIX  / COMME A LA GUERRE

 

Que font les Politiques, les Élus, les Députés face à une souffrance animale qui atteint des sommets de cruauté et de barbarie dans notre Pays ? 

Des Corridas aux spectacles dégradant et affligeant la condition animale à tous les niveaux, quoi retenir ? ... Des horribles abattoirs où l'on exercent ces métiers qui ne devraient plus exister, au  zoo où des abrutis de parents, - complètement irresponsables -,  viennent montrer à leur progéniture comment mieux  faire souffrir l'animal en cage, dans la baignoire du Marine-Land Park, sous la canicule et derrière les grillage d'une cage, aux cirques avec animaux qui ne devraient  également plus jamais  se produire...!

L'Animal souffre, crie. Il hurle de douleur lors des expérimentations en laboratoires à des fins médicales et supporte l'innommable. Un vivier mortel, létal ; comment est-ce possible  ? 

Quant aux abandons, ils sont légions, se multiplient, créent la masse des migrants - animaux  en chemins, dans les villes qui rejettent cruellement l'errance, faute d'avoir ignoré l'animal et son sort.

Crimes organisés, laissés impunis :  Témoignages d'une justice de merde qui relègue les plaintes pour exactions commises à l'encontre des animaux, minimise, prône l'euphémisme.

Fins des contrats aidés qui soutenaient, malgré tout, bien des associations de défense  pour les animaux, des refuges, la SPA, etc ! ...

Quant aux politiques, dites-nous, que font-ils  au niveau de la commune, de l'intercommunalité afin de gérer, de traiter d'une part le problème récurrent des abandons mais également celui de la prolifération?

A notre époque, les progrès de la médecine animale s'avèrent  opérants, mais tout reste à faire, hélas !  s'avère être   affaires de gros sous en Marche ! Là est bien le problème ; le bât blesse, on ne lâche rien, on ferme les yeux et  ainsi, on  favorise la montée en puissance de la violence animale, de l'abandon, on exacerbe le sort tragique de nos compagnons d'aventure ! 

La justice ne saurait suivre, tout azimut

Des milliers de pétitions sont signées, à signer, des témoignages  affreux de maltraitance nous parviennent, plusieurs fois le jour, la nuit ... 

Est-ce cela vivre sereinement dans sa commune, son pays ? On commercialise désormais, sous l'égide de l'Etat, des produits qui collent les oiseaux à la glu  sur des filets et les font mourir, lentement, en s'étouffant !

Bien,  le commerce ... Après avoir bousillé les terres, les campagnes avec leurs  pesticides et engrais de merde, la politique véreuse  s'attaque désormais aux oiseaux, aux hirondelles ! La Vie Animale est  En Marche : Bravo les Députés !

Allez-y, continuez, vous excellez dans l'Art de générer la mort, à coups de canons et de silencieux au rabais, de promotions sur le permis de flinguer, de tuer, comme à la guerre. On tue l'ennemi et, l'animal est l'ennemi N° 1, celui qui passe par centaines de milles à l'abattoir, au bout du fusil, fracassé sur le bord de la route. 

Et que dire de ces commerces, de  ces grandes surfaces pratiquant le commerce de détail animalier, où des milliers d'oiseaux  exotiques ricochent indéfiniment dans leurs petites cages, sans voir le soleil ? Quel politique serait assez idiot, irresponsable pour tolérer pareilles ventes lucratives  contre la LIBERTE, le RESPECT DE LA VIE ...

Ces mêmes gens qui font chanter à l'école des textes de P. PERRET , - " Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux "  ...  Politiques de merde !

Il est encore temps de se racheter, de concevoir et d'envisager un avenir porteur d'espoir pour la  diversité et le monde animal vivant en totale harmonie avec les hommes.

Tantôt amuseurs, tantôt souffre-douleurs, biens de consommation régalant en saignant encore les assiettes pleines et les agapes en Marche, véritables cobayes d'une Médecine en retard sur sa propre évolution, l'animal jouet et peluche pour enfants, pour contes et légendes, autres BD,  ne laisse plus de crier, d'appeler au secours, de migrer, de mourir déchiqueté, sans étourdissement qui les eût absenté de la mort imminente.

BRAVO AUX POLITIQUES QUI NE FONT RIEN  ET LAISSENT FAIRE   /     AFFAIBLISSENT  LES LOIS  EN FERMANT LEURS YEUX /  COMPLAISANT  AINSI  AUX INTÉRÊTS MAJEURS DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE /  FINANCIERS ET BANQUIERS D'AFFAIRES AVANT TOUT 

Nous recevons de la part des grandes Associations,  des associations plus modestes des milliers de pétitions à signer, des demandes de soutiens, des témoignages

Partout,  le sort des animaux saigne, se lamente, souffre profondément, appelle.

Il faut des états généraux de la Condition Animale, quelque que soit le niveau de l'organisation humaine, afin de régler, de traiter dignement le vaste et très affligeant sujet des multiples 

SOUFFRANCES  TOUCHANT  TOUTE  LA CONDITION ANIMALE

§

 

RÉVOLTE / INSURRECTION DES CONSCIENCES

Ghjorghju d ' OTA 

Pour

CORSICA...GO56

 

__________________________________________________________________