VERS_LA_GEO_INGENIERIE_CLIMATIQUE_

 

 

https://mrmondialisation.org/les-apprentis-sorciers-du-climat/?fbclid=IwAR0iAfA7zOXWVznI4LI3gS4_1oT0-DdtG5YY7RCF5pZu0PIoy9d9gSguH0c

 

https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/geo-ingenierie-climatique-5-questions-avant-de-passer-a-l-action-44699

 

https://www.cnews.fr/monde/2019-06-29/13-consequences-concretes-du-rechauffement-climatique-715454

 

OU DU CLIMAT ARTIFICIEL  MANIPULE  MODIFIE  BOULEVERSE

 

UN LEURRE

 

Sans doute la dernière carte à jouer, à saisir par les monopoles  et les lobbies du " RIEN LÂCHER " de leurs privilèges et sources colossales de profits.

BANCO

Fuite en avant suicidaire n'ayant pour but et objectifs que de pérenniser les acquis, d'éviter tous les frais d'investissements en vue  d'une transition énergétique dont ils ne veulent pas l'instauration brutale, dans l'urgence et la nécessité irrévocables. Exacerber ainsi la consommation d'énergies  fossiles, ayant  " trouvé  " l'antidote, l'aubaine de circonstance, le train à ne pas manquer !

L'état, en sourdine, commande et pilote  les travaux de recherches en la matière ! A des fins de stratégies politico-économiques avantageuses pour les affaires du marché, de la croissance, des sempiternelles dominantes des sociétés occidentales dites  avancées... L'état, Jupiter  pense " gouverner le climat "  !

Un leurre, une erreur colossale à éviter au risque de déclencher le chaos ! Ne pas laisser  les apprentis-sorciers bidouiller, trafiquer, empoisonner le Climat, l'interactivité Terre-Mers-Atmosphère-Rayonnement solaire- Systèmes nuageux  de tous les étages, etc ! ...

Et la prétention, l'impudente insolence de l'homme décidant de manipuler  artificiellement le climat de la planète en recourant à la physique et à la chimie de l'air que nous respirons, osant sans aucune mesure injecter dans l'atmosphère leurs solutés empoisonnés qui rétabliraient les déséquilibres et les rejets actuels.

Projet fantasque, irresponsable, réalité et solutions  inaccessibles ou très certainement vouées à l'échec, à l'emballement irréversible du climat mondial en cas de fiasco à l'encontre  des dominantes vitales et prégnantes de tous ordres encore  présentes et opératoires sur la Planète.

On ne joue pas  avec le feu. Il est fort probable que des expériences sont déjà menées, secrètement et localement, à l'insu des opinions et des populations, à titre expérimental, laissant augurer quelques portes de sortie dont experts et techniciens ne contrôlent certainement pas les effets de leurs probables folies. Le petit écran sur lequel fibrille l'intelligence artificielle n'aurait tout de même pas l'outrecuidance de  s'attaquer aux mystères du climat mondial, à ses variantes subtiles et si fragiles, à son évolution plus que complexe dès lors que l'homme interfère avec  l'atmosphère  à grande ampleur et dangereusement depuis l'avènemment de la Révolution Industrielle...

 

Nous avons  affaire aux logiques spécifiquement humaines, caracolant au diapason des avancées scientifiques du  moment, au hit-parade  des vérités irréfragables, faisant ainsi la notoriété des corps institués et scientifiques de renom, loin des impératifs de sauvegarde de l'état naturel des choses ! 

De tels projets de manipulations artificielles du climat ne sont par principes aucunement  viables, sensés, responsables ! Il est impossible de cerner et de prévoir, d'anticiper les réactions en chaînes que susciteraient ces apports de matières et de gaz  dans l'atmosphère, les répercussions sans fin affectant  tous les espaces de vie, les éléments, les fluctuations ou modulations du rayonnement solaire, en fonction des données  la géographie terrestre et physique, du type de climat sur lequel on  inter-agit  chimiquement, des apports perpétuels et croissants de GES dans l'atmosphère, etc ! ...

Affaires de Spécialistes ? Pas vraiment ! Mais de la sagesse, de la mesure, de ce souci de sobriété, de ces  comportements non climaticides et éco-responsables que l'homme du XXI ème siècle doit désormais suivre à la lettre, avec scrupule, soucieux de ne pas attenter au milieu et au cadre de vie, de ne point contaminer les éléments naturels, de limiter de façon drastique ses rejets, son impact carbone.

Autant d'attitudes qui, répliquées à  l'infini, porteraient leurs fruits dans un futur immédiat, apaisé, rassurant et non terrifiant.

L'idée, le concept même  d'inter-agir sur le climat mondial via un condensé létal de mesures et d'apports artificiels vaudrait suicide pour l'humanité, au train où vont les choses, alors que la planète recèle toujours de considérables réserves d'énergies fossiles ultra-polluantes, sans oublier les conséquences d'un Pergélisol - Permafrost en voie de disparition.

Enfin, que savons nous des composés chimiques résultant de l'alliance entre  le méthane, ( animalier et terrestre ), le souffre, tous les gaz  à effets de serres que l'atmosphère désormais  accumule, sans aucune limite ? 

Que dire de l'accumulation exponentielle de GES et de ces particules soufrées,   lâchées en quantités considérables dans les airs. Qu'attendre des ces " nuages  jaunes ", ( de pollutions ), qui surplombent déjà nos contrées, villes, régions, que les anticyclones rivent et scellent au-dessus de nos vies ? 

Bien des questions restent en suspend et combien même les scientifiques accréditent  et valident pareils procédés, scientifiquement éprouvés et opérationnels, il est absolument certain que les populations se précipitent à court terme  vers une catastrophe irréversible, soudaine, un point de rupture actuellement indécelable, aux conséquences imprévisibles à tous les niveaux de l'organisation et de la pérennité de la vie multiple sur Terre, dans les mers et les océans.

POLITIQUES 

ATTENTION

CE PROJET EST PAR NATURE HORS CONTRÔLE ET IRRESPONSABLE

§