EFFONDRMENT__PROGRAMME__

 


QUE LES MONDES RÉAGISSENT          POUR LE MEILLEUR DES MONDES

INSURRECTION DES CONSCIENCES 

 

De toutes parts, via les réseaux dits sociaux,  l'internet, dans les rues, à travers le langage des Arts et de la Culture, des mondes en sursis, des grands espaces souillés, 

montent le cri, la rumeur de la réaction contre le désordre durablement établi et la force destinée à les maintenir sur la cime des profits, quel qu'en soit le coût et la dette éco-logiques, au prix de la vie et  de l'existence sur Terre

!

Qu'il en soit enfin ainsi ;  la révolte gronde !... Planète-Terre souffre, l'animal, par myriades, râle dans les abattoirs dantesques, passés par  la mort brutale, violente, féroce et cruelle !

Le règne végétal suffoque, tronçonné, exploité. L'homme, en l'homme possédé par les démons de l'argent et des colossaux bénéfices financiers,  ne se reconnaît plus et s'effondre, quelque soit le lieu, la condition, l'é-volution.

Il n'est d'autres credo que l'enrichissement. La fin justifiant les moyens hautement toxiques..

Les fractures sociales co-signent une épouvantable dichotomie ; le paradoxe humanitaire et civilisationnel réveillant  un manichéisme infernal  duquel nous nous serions dépris, affranchis pourtant  depuis si longtemps.

Rien n'y fait, la fuite en avant a été déclenchée il y a déjà des décennies et le cap ne changera plus.

Le milieu et le cadre de vie planétaire lentement se rétrécissent, se réduisent à la portion congrue, exsangues, vont au diapason de la démographie  galoppante et de la perte programmée de nos espaces naturels d'antan.

Nous aurions perçu  tant de signes, reçu autant  de signaux d'alarmes mais, d'aucuns y aurons été sciemment sourds.

Entités dominantes, élites  hermétiques et recluses, empêtrées dans leurs visées et menées hautement esclavagistes, au profit des grands capitaux, du nerf  impitoyable de la civilisation moderne : l'argent et son corollaire outrancier : le signe de richesse ! 

 

Finalités et objectifs conjoncturels fondamentalement meurtriers,  lorsque ceux-ci s'invitent sur toutes les tables de possibles négociations et rétrocessions en faveur de Planète-Terre. Mais actons le manque cruel de  concessions face aux semonces  de l'étant bouleversé.

Les mouvements sociaux iront s'amplifiant, s'exacerbant, deviendront de plus en plus violents car il en va des injustices flagrantes grevant les futures générations, l'avenir, les possibilités de survies prospères de l'humanité.

Avant que le climat, les océans, les terres ne se détériorent, décideurs, dirigeants, mégalomanes et dictateurs menaient avec brio les guerres meurtrières qui firent les siècles tragédies qui nous précèdent.

Comme si l'humain eût toujours convoqué le mal, la souffrance, le sang, les funestes dérivent d'un Bien auquel il ne croirait, en définitive, guère.

Aujourd'hui, ils savent disséminer, égarer les conflits aux profits de la vente d'armes et des logiques financières ! 

Et pourtant, combien de portes de salut les époques auront - elles ouvertes, si grandes, si lumineuses et prometteuses ?

Que sommes - nous, où sommes - nous, que faisons - nous, où allons - nous ainsi, jusqu'à quand détruire l'ineffable beauté et la générosité de Planète Terre, de l'exception Terre, de l'exo-planète Terre déroulant à nos pieds de quoi l'aimer et honorer ici-bas toutes ses créatures

§

 

DES  FORFAITURES DE  L'ARGENT ROI  OU DU NEUVIÈME ROI PLANETAIRE

!

 

___________________________________________________________