FEUX_EN_CALIFORNIE__2019

 

 LE LIEN  ET ENTRETIEN

 

https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2657011-20191122-terre-inhabitable-plus-rechauffe-plus-souffrance-estime-david-wallace-wells

 

 

Alors que les plus grosses vagues littorales du monde ouvrent la session hivernale du Surf Extrême, tandis  que Mike HORN et son compagnon se battent dans les glaces mouvantes de l'Arctique en  témoignant d'une acuité climatique  alarmante déstabilisant le milieu et des territoires entiers de l'Islandis Nord, alors que l'Australie, la Californie  suffoquent  sous les nuages et les nuées  de fumées toxiques émanant de gigantesques incendies, pendant que le Sud du bassin Méditerranéen enchaîne coup sur coup ces épisodes méditerranéens virulents, avant l'arrivée des violentes tempêtes hivernales, après moult séquences caniculaires inédites et un état de pénurie d'eau catastrophique mettant en péril le monde agricole européen,  etc , etc, la liste serait bien trop longue, vaste, inquiétante, voici un livre, une analyse, un apport majeur destinés aux politiques et aux décideurs de ce monde à la dérive, agissant  sous l'emprise  du statut  quo terrifiant, chaque jour plus meurtrier et lourd de conséquences.

La problématique est claire ! D'entre les scénarios  et les possibles, les extrêmes de la prospective et des modèles numériques actuels, nous pouvons d'ores et déjà acter bien au-delà de la barre  des 2 Degrés C de hausse moyenne des températures du Globe... Mais la fourchette grimpe très haut  à l'horizon 2100  !  Les Latitudes ne réagissent plus de façon homogène et montrent des extrêmes, des écarts à la hausse  catastrophiques, de réels bouleversements climatiques mondialement accélérés

PLUS     5°  voire 7 ° CENTIGRADES 

Certes nous ne serons déjà plus là, mais 2030 - 2040 - 2050,  quelles amplitudes frapperont sur Terre  alors que nous ne les soupçonnions pas, du moins si précoces, avec un tel  potentiel de dette écologique et d'inertie climatique tendant vers l'emballement et le point de rupture, l'accident climatique majeur ...

Ne parlons nous pas de ce jour d'épisode méditerranéen majeur doublé d'une Vigilance Rouge ?  Les extrêmes climatiques caractérisent l'actuelle dérive et ses inclinations  aux dérèglements, à l'emballement.

Nous observons les Politiques et les décideurs se débattre avec frénésie quand il s'agit de problèmes, de manoeuvres financières d'envergure, de perspectives et de stratégies gouvernementales  juteuses ;  sur le sujet, ils excellent et  dans l'urgence, ils font front et se battent tels de lions. Le patronat se tait et compte les points ...

Nous serions en paix si depuis l'avènement de la révolution industrielle les décideurs, - Publics et  Privés -,  avaient écouté les scientifiques et les chercheurs du monde entier et de la première heure. Ils eussent à n'en point douter pris  ensemble et de concert des décennies d'avances précieuses, de marges sécuritaires  quand à la prévention, la protection, l'anticipation des phases  et des étapes destructrices mises en oeuvre par un  tissu économique, industriel et commercial suicidaire, aveugle, implacable, voué à la fuite en avant que nous connaissons  de nos jours, soit l'image un train,   complètement fou,   qui cingle et fuse vers  le chaos planétaire environnemental et social.

Pas de scénario catastrophe mais la preuve par quatre que plus rein ne va sur cette Planète en souffrances, pour des populations entières fuyant l'entropie environnementale majeure.

 Michel SERRES nous dit  qu'il  aura certainement  manqué à la Civilisation post industrielle  un Pacte Naturel, profondément  rivé et ancré  au Pacte Social qui est le nôtre,  un ensemble prometteur, fondateur, source de paix et de prospérité.

La souffrance ne fait  pas le credo et  la grille auxquels se réfèrent et se construit la Civilisation et ses modèles de société, le cours d'une évolution condamnée à péricliter dans d'horribles souffrances, au prix de l'injustice institutionnalisée et répandue, tragiquement, inexorablement maintenue à travers les mondes

!

A SUIVRE 

CORSICA...GO56

Pour l'Amour de Terre, depuis les mers et les océans

 

________________________________________________________