GLACIER__ISS__THOMAS_PESQUET_2021

 

Glacier UPSALA 

 

 

« à quel point notre planète est fragile »

Thomas PESQUET / ISS  _ 2021 

 

 

Vertige      Révélation 

 l'empyrée cède  à l'espace

à la mécanique céleste 

Des mers de glace en apesanteur 

figent de célestiels  écrins

Y aurait -il   comme la probabilité d'une Île 

flottant  quelque part dans le Cosmos

à la dérive du Soleil

 de la Voie Lactée

 

   Qui l'eût cru     il y a quelques siècles

au-delà  de l' imaginaire  et du mythe 

depuis le rêve d'Icare  

 les folies de Phaéton

le génie  de Léonard 

 

On y  découvre  encore  des champs de Terre vierge

Planète - Océan

bleu-de-ciel

d'une infinie blancheur

fulgurant l'épure  et la beauté 

la certitude  de la vie

après la mort

indéfiniment  recommencée 

 

Un regard suffit  

à  sublimer la pensée

sur  la voie  de la foi 

à défaut  de transparence  rationnelle

rendu que je suis à l'orée de l'indicible 

un  peu plus près du Ciel

 

Comment  concevoir   ici-bas  

tout ce qui souille  le coeur    l'entendement   le logos

le jugement de valeur  y ourdit un vil complot 

à la source du  mal

Cet espace -  temps   sursitaire dont la rotondité 

partiperait du cercle  infernal 

de la tragédie 

des renaissances aveugles 

aux présents  lourdement  amnésiques

 

Il est pourtant une manne sidérale  

pourvoyeuse  d'amour et de liberté

qui ne se monnaie  guère

L'homme s'en est  emparée

en louant l'éphémère

 l'artifice et  la durée  allant 

aux dépens des métamorphoses

 

Puisse ce regard  posé sur l'humanité

et le temps qui nous est mesuré

changer la donne et la mise  d'un démiurge 

totalitaire et   fou 

louangé  sur l'autel de l'argent sale

!

 

- MARIN  -  

Anthropocène 

 

________________________________