Comme le champ et  la clairière
Fleurissent au printemps   
S'offrant trendrement au pèlerin
Les vagues sur la mer éclosent

Qu'importe la morsure du froid
Lorsque d'un commun accord
Uniment une douce lumière
Et l'azur parfont leurs atours

Les messagères sont familières
Et gardent le souvenir fidèle
D'une rencontre d'un regard

A qui sait  Marin  humblement
Se livrer comme il songe
Aux parfums de l'ex-île

§ 

MARIN -  Ex-Île -

 

DSC07201