FLOATER_BACKSIDE__BY_AZOR_

Grosse erreur  ! " POLLUX  " sur ce cliché ne charge pas assez le Back Surf Voile ;  il arrive légèrement  en retard !  Conséquences nous dit-il :  mauvais appui,  board sur l'Arrière, appui  incomplet  qui ne parvient pas sur l'avant et empêche donc la Relance ; celle-ci sera trop tardive. Un contre-temps  =  1/10 ème de seconde suffit à manquer le rendez-vous ! Par contre, il tape au bon endroit.

 

Voici une TENTATIVE réalisée par " POLLUX ", pour le Site / Blog 100 % Wavesailing !
Introduisons par le fait qu'un seul Move, en l'occurence le Back Side Air
ou le Surf Back Side, peut s'adapter aux conditions du Spot mais aussi se décliner
suivant un nombre de variantes conséquent ; ne pas s'en priver, explorer,
toujours sur les deux amures, c'est un aspect des plus importants quant
aux transferts positifs d'un côté à l'autre, et,  alternativement favorables.

Qui dit tentative circonscrit et définit un move non relancé ou rentré,
avec 100 % de réussite. Il y a donc du boulot, de quoi stabiliser le Move,
tendre vers un % de réussite proche de 100

 

FLOATER

Il porte bien son appellation : oui, flotter, être suspendu, rester sur la lèvre
de la vague qui déferle. Tel est le but et l'objectif du Rider.
Le move suppose une dose de cran mais aussi un parfait timing.
Il sera enclenché  suite au Bottom Turn Back Side, une " course d'élan " indispensable
permettant au Rider d'optimiser sa vitesse et sa trajectoire,
l'appel du Temps Fort Backside-Surf.

Un Temps de Flottement sur la lèvre de la vague, au-dessus de son déferlement
sera le meilleur indicateur de maîtrise et de réussite ;
tendre donc vers cette étape très importante, sachant que le renvoi
de la voile et le replacement simultané de la board généreront
la pêche qui convient pour relancer.

 

CONDITIONS DE RÉALISATION DU FLOATER

 

_ Au début, investir de petite vagues puis, monter en niveau ;

_ Choisissez une Board avec du volume, ce qui favorisera maintien
de la vitesse et portance sur la section très instable ;

_ Au départ, le Rider peut exploiter des vagues en formation
ou remonter sur des franges de mousse pour envoyer,
si tant est qu'une marche se présente ;
le Rider restera donc dans les logiques du Move ;

D'autre part, on peut avancer que les tâches et lecture et d'acquisition
du Timing sur une vague formée, vers le Bowl soit la partie la plus pêchue
de la vague, constitue un ensemble de tâches trop important à assumer.

_ Ce n'est qu'après que le Rider peut rechercher la configuration
vague adéquate, exigente, plus technique pour envoyer son move...

 

CHRONOLOGIE & POINTS CLES DU FLOATER BACKSIDE

 

_ Vitesse d'approche en remontant franco vers le Bowl,
à contre Bowl ou vers le pic de la vague, la section qui s'apprête à déferler ;

_ Envoyer la Voile, sans concession, bien basse, prendre à la fois appui
et le maintenir sans changer la trajectoire de la Board qui va
" monter " sur la lèvre en formation ;

_ Prolonger ce "temps de voile " en le dirigeant vers l'avant de la board ;
cela temporise de façon dynamique l'équilibre du rider tout en glisse ;
la Board maintien un angle entre son axe longitudinal et celui de la vague ;
ils se croisent un instant + / - long ( Niveau ) !...

_ Lors que la voile ne demande qu'à remonter, agir comme
pour un backside air, aller au bout de l'appui afin qu'elle relève
quasi naturellement ; à ce stade de la séquence,
le Rider dirige sa baord vers la pente et suit le cours de la chronologie.

 

CONCLUSION

C'est un très beau Move ; ne pas s'en priver car les conditions
ne sont pas toujours au rendez-vous ! et lorsqu'on maîtrise
les surfs Back et Front side sous les deux amures,
on quadruple son potentiel dans les vagues, ce qui est énorme.
D'autre part, sachez que vous ouvrez-là des portes vers
le Freestyle-Wave moderne, ces splendides transitions-vagues
réalisées avec une fluité remarquable.

A vous de jouer, Riders ! " POLLUX  " vous aura peut-être
un peu éclairés ;  le sujet en vaut la chandelle.

§ 

 CORSICA...GO56