CONTAMINATION_SAUMONS_FUKUSHIMA_

LE LIEN

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014570/fukushima-saumons-irradies-colombie-britannique-pacifique-nucleaire-poissons-contamine-sante-canada

 

SAUMONS_CONTAMINES__APRES__FUKUSHIMA_

 

Alors que les présidentiables se targuent de remettre les compteurs du nucléaire  à zéro, grevant pour des décennies  le risque majeur de conflagration atomique, voilà déjà plus de deux ans que  sont apparus des signes graves de contamination  de la chaîne alimentaire suite à l'accident survenu à la centrale de  Fukushima.

Politiques et choix  d'irresponsables et de crétins qui n'ont pas encore saisi le caractère irréversible de l'accident nucléaire que nul ne peut prévoir ni ne peut contenir si d'aventure un autre Tchernobyl, un  autre Fukushima venait à se produire sur le continent Européen ou ailleurs.

Politiques suicidaires laissant également cohabiter quelques velléités de développement  relatives  aux énergies renouvelables, dans le cadre du développement durable, le tout  demeurant sous l'épée de Damoclés de l'atome que l'on prétend maîtrisé. Gageure, inconscience généralisée servant les intérêts des plus hautes sphères politico-technologiques qui se monnaient partout dans le monde asservi.

C'est sans compter également sur les armes et les arsenaux de destructions nucléaires massifs et généralisés que les grandes puissances militaires  " thésaurisent ",  comme s'il en était des réserves d'or des empires financiers.

Quelle honte, un vrai  scandale, mais plus encore, le témoignage de la connerie patentée, institutionnalisée, avérée comme seul possible, unique alternative aux besoins croissants d'une démographie galopante.

Il planera toujours, au regard du nombre de Centrales Nucléaires, de leur âge, de leur extrême sollicitation, un risque majeur qui ne saurait être quantifié, évalué ; c'est un premier point ! 

D'autre part et au regard des changements climatiques, des bouleversements que connaît la planète, compte tenu de la géophysique, de la vie même de la terre, de la tectonique,  de l'activité  sismique permanente,  de la dérive constante  des continents, aucune certitude  n'est acquise quant   au  risque  zéro, sachant  qu'un seul accident nucléaire pourrait impacter  pour  des siècles la Planète toute entière ! 

Non, on ne joue pas avec ce type d'outils ! On ne se réfugie pas derrière le risque Zéro afin de faire valoir  et d'épargner les macro-équilibres financiers d'un budget national.

Sortir du Nucléaire reste une sage  résolution, un choix  de civilisation. Les concentrations humaines actuelles ne peuvent jouxter un réseau de centrales dont le plus grand nombre sont d'ores et déjà à réformer, dangereuses.

A quand les cétacés rouge-bombons, les éléphants roses, les  dauphins vert  -  fluo, les arbres bleus, les hydres et les monstres allant  comme si de rien n'était envahir et polluer un quotidien  de plus en plus insupportable ? 

CORSICA...GO56