DSC08314

 

 

TRAGÉDIES HUMAINES ET ANIMALES

LA GÉHENNE

DU FEU 

 

L'ETAT

Ne dit rien, ne fait rien, ne décide rien, délègue et déconcentre à l'envi,  ne se prononce pas, laisse  traîner la pénurie de moyens  en l'état, débloque  des centaines de millions d'Euro là où peut-être, " ON  ",  ne fait que suivre l'engrennage,  la fuite en avant de la guerre exportée, de la guerre perpétuelle, de la guerre inutile ...

Les Actualités de ce soir n'ont pas évoqué le Feu du Lancone / Biguglia en Haute-Corse, alors que la situation est tragique pour les habitants... Contexte de guerre totale contre les flammes, l'enfer du feu. Et des hommes, si peu nombreux pour le combattre ! On les nomme Soldats du Feu, sans moyens ou presque quand il faut affronter un mur incandescent, les tourbillons et les retours imprévisibles.

Au-dessus, quelques bombardiers d'eau, leurs " crachats " à l'échelle de vastes étendues de montagnes, de vallées encaissées...

Messieurs les Gouvernants-Décideurs, des  Départements Français brûlent, la Corse brûle ! Laisserait-on commettre donc de véritables  actes de guerre contre les populations, les animaux, le bien des personnes, dévorant en un instant  le tribut de toute une vie, les richesses et le patrimoine de nos Régions ...

Dans les temps anciens, les Vandales, les Huns, les Barbares, utilisaient le feu comme premier acte de guerre impitoyable et destructeur ; après le feu, il ne reste plus rien, c'est le chaos physique et mental ... Mettre le feu est un attentat !

Et de voir, de constater que  les forces armées qui disposent d'un matériel lourd de génie militaire, un matériel sophistiqué de surveillance inutilisé,  l'armée reste absente sur le front de la guerre du feu ! C'est intolérable, totalement illogique, une sorte  de laisser faire inacceptable ; nous sommes tous concernés !...

Tout doit être mis en oeuvre pour assurer une totale Prévention / Surveillance / Rapidité d'Intervention !

Jusqu'où va-t-on en haut lieu, dans les Ministères en charge de  l'Environnement ? laisser faire, demeurer spectateur, agent passif ou désolé pendant que  les incendiaires se déchaînent sur le terrain les jours de grands vents et d'extrême sécheresse ? Situation paradoxale, préjudiciable !

 C'est une honte, un scandale, un manque total de responsabilité aux plus hauts des niveaux de décisions et d'organisation. Le corps des Sapeurs Pompiers ne peut à lui seul faire front  face aux multiples mises à feu, les jours de vents violents,  assurer une surveillance efficace sur un territoire tellement accidenté ; il  est impérieux de  renforcer tous les moyens de traque et de surveillance.

Traiter le pyromane comme un meurtrier  pris en flagrant délit. Il  doit savoir qu'il peut être visé et gravement touché, neutralisé sur site en cas de mise à feu intentionnelle et capturé... Ce n'est  qu'à ce prix que nous limiterons ces actes  de démences, de cruauté, d'agression mortelle envers les populations, les personnes âgées, les enfants, les randonneurs épris de nature qui pourraient être pris au piège des flammes.

Quel sera le visage de notre Île d'ici quelques temps ? Entre l'urbanisation galopante, tentaculaire et les funestes  balafres  des incendies, l'Île de Corse perd son âme, ses charmes, sa douceur de vivre, tant  d'harmonie, enfin toutes ces choses qui ne s'achètent pas et qui se perdent  si  souvent, facilement,  entre opprobre et lâcheté, entre pouvoir et indifférence gouvernementale.

!

CORSICA...GO56 crée une NOUVELLE CATÉGORIE  

" LA GUERRE DU FEU  EN CORSE   AILLEURS  "

 

 

GHJORGHJU D'OTA 

Pour 

CORSICA...GO56