3

RIDER /  " ROCAMBOLE " Duck   en 3.7 M2 / 76 Litres / 40 Noeuds et mer du vent. La Board de  doit pas sourciller et fuser, même  si la mer est chaotique : ENVOYER !

 

Nous ne traitons pas des réglages ; cela aura déjà été largement abordé. Cet article est  plus axé Navigation,  Windsurf dans le / la BASTON !

Notre hypothèse et axe de travail, d'étude et d'analyse  intéresse nos capacités et aptitudes à réinvestir  le bagage, le panel technique que l'on possède et qui passe dans des conditions de vents modérés à assez fort, les jours de BASTON, soit avec petit flotteur de vague et Quiver Voiles comprises entre 4.00 et 3.20 M2.

Bien sûr, les vents et les conditions  que le Rider peut étaler, au-delà, pour un même matos, diffèrent suivant les acquis, la physionomie, l'habitude du vent fort, le gabarit et le degré d'assiduité de l'entraînement, de la préparation physique générale et spécifique du sujet.

 

UN FONDAMENTAL / INCONTOURNABLE 

 

Il semble que les coordinations acquises lors des sessions Wavesailing  courantes peuvent être réinvesties dans le vent fort, mais 

SOUS CONDITIONS

 

Le Rider doit procéder par paliers et surtout trouver le moment opportun pour transférer ses acquis, outre les réglages très fins et appropriés à garantir.

_  Suivant les conditions, privilégier le bas des pentes, les creux formés de  la mer du vent, pour engager un move ; le vent passe moins fort, on s'abrite au plus bas !

_  La mer du vent établie offre de beaux glacis, lorsqu'elle creuse : en profiter ! 

_  Exploiter le vent fort et la mer plate, à l'abri d'une pointe afin d'associer  grande vitesse et l'entrée dans le move, d'assuer des relances planning : l'eau est lisse, sans marches sur l'eau.

_ Mer du vent  fort : réaliser des bords Tribords et Bâbord au maximum de vos possibilités de vitesse et, l moment opportun, engager votre " Spécial " : Il doit passer ! 

_  Favoriser et veiller ce type de travail sous les deux amures afin d'équilibrer vos acquis, sauts, surfs, transitions, Freestyle-Wave, notamment

!

IDEM DANS LES VAGUES _ IN   &  OUT

 

C'est là une épreuve, un challenge avec soi-même des plus formateur ! Aller jusqu'au bout de ses ressources et tenter aussi ce que l'on projette par des vents moins soutenus.

La petite voile associée au petit flotteur  devient une occasion de se dépasser, d'aller plus haut, de s'aventurer un peu plus près des zones favorables de la vague.

Explorer les descentes de vague mais aussi les reprises, soit un retour radical dans la section, à partir  du bord  Saut, ce qui suppose un Duck ou un Jibe Into-Planning sans faille sur la section poche du déferlement

EN GUISE DE CONCLUSION PARTIELLE 

 

Réussir ses coordinations dans le vent fort, c'est assurer durablement un capital finesse-précision remarquable qui optimise  l'éventail de Moves du Waverider.

L'inverse, réalisé dans des conditions modérés, serait moins avéré et systématique. En effet, le Rider qui duck sa voile par 45 Noeuds en relançant Planning, par exemple, se frisera la moustache par 30 Noeuds  et 4.7 M2

!

" ROCAMBOLE  " 

Contribution pour le Windsurf