PARC_MARIN_INTERNATIONAL_

 

Bilans et Points Photographiques Permanents  réalisés sur l'état de nos Rivages ; banque de données photographiques et  Points GPS  si besoins, sur demandes... L'étendue des pollutions ne connaît pas de frontières ni de limites : le phénomène est des plus invasif, touche tous les types de rivages spécifiques de notre insularité.

____________________________________________________

Des promeneurs entassent les déchets,  çà et là, en amont des côtes, pour les soustraire aux vents, aux marées. D'autres, munis de petites d'embarcations, ramènent ce qu'ils peuvent dans de grands sacs ; mais ce n'est là  qu'une goutte de brut retirée de l'immense soute nauséabonde

Que faire dans ce désert français ?  si ce n'est remonter à la source des pollutions et traiter le mal en profondeur, depuis nos côtes,  jusqu'aux décisions centralisées  des bureaux parisiens

!

____________________________________________________

 

 

Entreprenez, faites quelque chose, interpellez le Gouvernement des Territoires Outre-Mer en Marche, très Ultramarins !

Regardez les terribles sources de pollutions marines qui impactent et affectent nos littoraux, les rivages des Parcs Marins et des Réserves dites Internationales !

Nous ne laissons plus de relever des indicateurs et des  indices alarmants, où que nous allions ... La situation menace, devient critique, touche la biodiversité et les écosystèmes marins, la chaîne alimentaire.

De telles concentrations plastiques, - mico et macro particules -, les contenants aux substances et aux produits toxiques nous parviennent de tous les horizons, via les routes et les rails maritimes  saturés et, l'hiver, les tempêtes achèvent la pandémie, répartissent et incrustent les innombrables déchets, les associent sous formes de  strates aux substrats naturels de notre cordon littoral. Les crues, les fortes marées les broieront et les rendront indéfiniment à la mer, à la faune, à la flore, jusque dans nos assiettes ! 

Il est certain que les vues d'avion, les dépliants touristiques ne se préoccupent pas d'un problème majeur et si grave. Notre Île est généreuse  quand elle sait toujours parfaire panorama, clichés  et dépliants... Jusqu'à quand ? 

Nous reviendrons encore et toujours de ces destinations où les cumuls de déchets sont tels que nous pourrions élever des tertres, des collines de rebuts, de matériaux de toutes formes et structures polluantes pour notre environnement.

Sur l'Île des grands Parcs, des Réserves  et des Zones Remarquables, il est grand temps d'interpeller Mr Le Ministre d'Etat, Mr Nicolas HULOT, grand amoureux de nos vastes  espaces et des beautés de  " KALLISTÊ ", navigateur à ses heures qui sillonnait les étendues marines du Grand Sud Corse, tracté par une aile pure et si bleue

Georges NEMO 

Pour  l'Île de CORSE