JUSTICE_SOCIALE_

 

Sur fonds de débats pléthoriques et de chemise blanche mouillée, retroussée, cravate dénouée, le verbe haut et d'autant plus glissant, l'opportuniste s'écoute jacter !

Comptabilisant  et s'accaparant un temps de paroles digne des meetings enflammés et trompeurs de campagnes, - véritable fourre-tout de circonstances, nous dénonçons  toutes les  stratégies de viles

 

MANOEUVRES ET DE DESTABILISATIONS  EN MARCHE

 

Lorsque l'on brandit les chiffres volontairement faussés et tronqués qui  discréditent, qui minimisent  grandement   la participation du Mouvement  Gilets Jaunes  lors de leurs manifestations durables et répétées, 

Lorsque l'on décrète à l'envi ces affabulations doublées  d'accusations infondées selon le contexte, les opportunités, les manoeuvres de basses politiques relayées par  de nombreux  Médias plus que complaisants, péchant par  manque de discernement et  en surcroît de promptitude aux jugements hâtifs,

Lorsque l'on  affirme que les " Gilets Jaunes  " portent la responsabilité d'actes et de propos anti-sémites,  tagués  sur les murs des villes, vociférés,  souillant alors et ainsi  la mémoire collective vivante et passée, 

Lorsque l'on prétend, à l'instantané, sans aucune procédure mandatée  et,  à l'emporte - pièce, détenir la vérité de faits dont on peut douter, d'une part,  des mobiles  et, d'autre part,  de l'origine des agents susceptibles et capables de commettre de tels actes condamnables, très certainement pilotés ...

Lorsque l'on profite d'un Grand débat et de toutes les opportunités et portes ouvertes  par le Mouvement Gilet Jaune, depuis trois mois, tout en leur ravissant ainsi le Leadership  des propositions,   balayant  les éléments  justifiables et avérés  de la contestation  et du refus d'un  bilan social  et institutionnel  désastreux, spécifique de  l'actuel gouvernement en crise, 

Lorsque les élites élues en cols trés blancs pavoisent haut et fort sur des thématiques initiées par les Gilets Jaunes à la fois pacifiques,  constructifs, toujours légitimés par une majorité de Français, 

Alors que se poursuivent les manoeuvres violentes de l'état, les mises en  oeuvres de  moyens de dissuasions extrêmes, n'appelant en face que des réponses violentes, en répliques  à la violence partisane et patentée,  institutionnalisée, reconnue comme seule alternative à la crise majeure que la France traverse, 

Alors que l'on fait  accroire la baisse notoire  de la participation des GJ  dans les sondages,   la crédibilité en perte de  vitesse du mouvement  sociétal profond, sur fonds de chiffres et de statistiques truqués, passant du simple au triple lors des  rassemblements  réguliers et  plus que nourris, 

Alors qu'en  haut lieu on fait de l'annonce de ces chiffres compressés à outrance un argument de totale inopportunité du mouvement des GJ, une base  tronquée et falsifiée de dialogue, tandis que  caracolent les indices de popularité des élites en place, 

Tandis  que  les manoeuvres de diabolisations se poursuivent et entachent  une mobilisation globale, générale, pacifique,  répartie dans toute la France, 

Tandis  que le gouvernement joue le pourrissement de l'impasse  insupportable et des répliques ultra-violentes,  camouflé derrière l'écran de fumée du Grand Débat National dont nous savons très bien que rien de tangible et d'efficace n'en ressortira dans les faits et l'immédiat, soient des mesures allant dans le bon sens  du pouvoir d'achat rehaussé, et surtout, visant  l'appaisement, la conciliation durable et  tant souhaitée qui délivre enfin un soupçon de justice sociale dans ce pays, 

Tandis que les politiciens  jouent toutes les cartes de la division et des procédés  torves, glauques, plus que félons, 

Depuis que  les GJ  ont décidé d'entrer dans la durée, la persévérance et l'obstination, augurant d'une écoute qui ne soit en définitive plus préjudiciable aux catégories socio-professionnelles investies dans leur tâches et travail  au quotidien, preuve  que le gouvernement spécule sur les mises en tensions et  les fractures, via les manipulations  d'opinions à très grande échelle, ostentatoires,  créant ainsi un climat délétère,   sources de réactions entre les classes sociales, au-delà de toutes connotations politiciennes,

L'état, au vu des  chiffres  habilement diminués apparaît  en façades comme le grand vainqueur  d'un conflit qu'il a généré de toutes pièces, orientant les courants d'opinions à sa guise, au coeur même  d'une pseudo démocratie participative bancale et  maladroite.

Il joue des catalyseurs de la violence récurrente parvenue au paroxysme, des accusations de  racisme, de l'obstination  des GJ a vouloir casser le fruit et la valeur  travail, en l'occurence des amalgames faciles sachant très bien  que les exactions  viennent d'ailleurs, de tant d'ailleurs, de ces sphères aux horizons, aux eaux troubles des extrêmes nébuleux ...

Le Mouvement  GJ ne sera pas dupe et persistera, signera encore et encore la Légitimité de son combat, de sa lutte pacifique, sans tomber dans les brèches ouvertes  de la division, des failles  taillées à l'explosif politicien et cynique,  des manipulateurs professionnels décidés à tout faire pour que le Mouvement des GJ  soit honni, banni, sali, parce que trop légitime, fondé et campé dans la durée rude et pénible de ses actions sur tous les terrains, par  tous les temps. GJ, ne lâchons rien

Mais

" Honni soit qui mal y pense "

Mmes et Mrs en Marche,  cette maxime vous sied tant, vous qui vomissez au plus haut  niveau tant de fiel  

face  aux Gilets Jaunes  souverainement vrais  et sincères qui s'inscrivent dans la durée pour preuves de vérités quotidiennes bafouées. Il ya rupture, tout doit changer, vers plus de Justice et de Justice Sociale,, c'est cela la vraie Démocratie Participative et la République et non le verbiage et  la jungle des manipulations 

 

UN GILET JAUNE