RENCONTRE_VENTILEGNA_

MARINS DU  TOUR DE CORSE

2019

Voici, ci-dessous le domaine où vous êtes  tous passés, en ces premières heures du Tour de Corse à la voile  2019 ! Un cliché qui date de l'été 2019 ! Vous auriez trouvé une mer forte à très forte et des rafales à plus de 50 Noeuds, de secteur Ouest à Ouest - Nord -  Ouest. Il s'agit d'un domaine  particulièrement exposé aux très grosses vagues, disons hors normes Méditerranée, pour ce qui concerne du moins la zone littorale. Les écueils, les secs et les hauts-fonds sont légions. Ici, " Waverider CPP64 " s'apprête à  explorer les couloirs du gros temps : exaltation ! C'est lui que vous auriez vu et salué dans le large immédiat du Golfe de Ventilegna, le jour du départ

***

AUX_MARINS_DU_TOUR_DE_CORSE___A_TESTA__VENTILEGNA

Ils étaient chaudement vêtus, à bord,  tous  calés à la contre-gîte, couple de rappel oblige. Le barreur,  très concentré,   s'employait  à gérer une mer croisée, agitée, hérissée, sur fonds de houles résiduelles non identifiées. Le vent a certes soufflé, mais tout en se montrant très irrégulier  au plus près des côtes de l'Extrême-Sud-Ouest de l'Île. De nombreuses voiles arisées, mais aussi, des croiseurs toutes voiles dehors  : maîtrise et avance. Symphonie marine,  l'ode au Silence de l'Azur est insulaire

!

 AGRANDISSEZ LES CLICHES 

 

A_DONF_

 L' humble escorte et le salut de Marin qui croise les sillages ! La mer isole, la mer console, la mer ramène  à l'humilité, loin des terres ; de l'équipage à la voile libre, que l'aventure commence  autour de " KALLISTÊ  "

 

D'EST  EN OUEST  / RENCONTRE 

 

 

AU_PASSAGE_DE__LA_TESTA__

 Au passage de la TESTA, le domaine des plus hautes vagues, lorsque le gros temps sévit, un vaste domaine que " MARIN " pratique les jours de  très gros temps

!

Le vent  Ponant décoche dans le ciel ses flèches de nuages. Fin de coup de vent pour les zones Large et vent frais vers  les zones marines littorales, tel est le contexte  de cette édition du Tour de Corse à la voile 2019.

Les voiliers en course se sont  vite élancés, d'Est en Ouest, au près serré, en remontant  vers le vaste golfe de Ventilegna,  - Extrême-Sud de l'Île de Corse - 

Les bateaux se détachent sur l'horizon, animent les champs de la mer réfringente. Ombres fantomatiques  glissant en silence, gagnant au vent de précieux degrés de route.

Dans un cadre minéral étonnant, autant de pinceaux soulignent sur le ciel une montagne dans la mer aux rares beautés, coiffée de seppia, ( nuages en os de seiche ).

Je les vois sitôt parer Cap Marianon, qui apparaissent un à un, voguant déjà à la poursuite  d'une place, d'un record, d'une échappée belle avec le temps.

La course sans assistance,  autour des mille kilomètres de côtes de notre île,  sera dès ce soir  nocturne. Veille, quarts, manoeuvres sur le grand échiquier de la mer automnale inondée de lune et d'astres.

Révérence ailée à la nuit, à la navigation. Les options tactiques ont été prises. Il faudra compter sur  la finesse du navigateur aux prises  avec les caprices  des vents, des reliefs, des pointes, des caps exposés, des zones de turbulences et de fortes bascules voire de renverse. 

Au loin se profile déjà l'Île verte, a Giraglia, l'extrême pointe du Cap Corse qu'il faudra doubler,  vers l'aurore, selon les sautes du vent adonnant ou refusant. La clairvoyance du navigateur  et de Mr météo à bord est  de mise, permanente.

Je me suis élancé à la rencontre de la flottille. En croisant les équipages, je les salue ; ils me répondent, chaleureusement. 

Quel ballet  de toiles et de coques courant à la gîte sur la mer agitée ainsi s'offrir, emmené par le souffle clair  du vent !  Serrer au plus près leur sillage, traverser  les turbulences des  gréements et  des hautes matures, leur donner l'accolade et les accompagner au vent, sous le vent, un moment, sans aucune fumée ni aucun bruit  : exaltation ! 

On eut souhaité être du voyage, en partance pour quelques ailleurs, sans souci de compétition, du classement, de la vitesse.

La découverte, l'aventure, la vie à bord  qui nous eussent à chaque heure hissé - haut vers les sphères de l'harmonie, au coeur des éléments, là où l'Ether et l'eau fusionnent au passage feutré  de la carène, en se mêlant au chant des  voiles et des haubans.

 

 

2_MILLES_AU_LARGE_BATEAU_DE_TETE_

 

 " MARIN " rejoint le bateau de tête, à la voilure imposante, splendide, parfaitement réglé. Le bateau fuse à 2 Milles au large, dans le Sud  ! Option gagnante, avant de virer le Tournant du Grand Sud, route directe

!

 

ALBUM DU TOUR DE CORSE  LE LIEN

 

http://marin56.canalblog.com/albums/le_tour_de_corse_a_la_voile_/index.html

 

PUNTA__DI_VENTILEGNA_

 

BON VENT AUX MARINS DU TOUR DE CORSE

CORSICA...GO56

 

Il reste dans ma mémoire ces éditions fabuleuses d'un festival automnal qui se déroulait  dans la Cité des Falaises : Nautic & Music ! Le Tour de Corse accueillait les Musiques et les Artistes du Monde, comme si les Marins les avaient  embarqués avec eux pour les déposer, le temps d'une escale,  sur une Île qui vibrait aux sons de la Kora,  de la Guitare et des Chants Corses, des rythmes africains endiablés, de la Musique, sans frontières...Souvenirs  impérissables, là-haut, un peu plus près du ciel, de ces balcons fabuleux  juchés au-dessus de la Grande Bleue.

Un fraternel salut à Marie-Hélène Costa, Isaac et Bati

 

 

Nous éditerons un petit film sur le sujet, réalisé depuis  la Côte SW de l'Île de Corse, ponctué de photographies.

ET SURTOUT MILLE EXCUSES POUR LES FAUTES  D'ORTHOGRAPHES ET DE FRAPPE QUE NOUS VENONS DE  CORRIGER 

!

 

AU_COEUR_DE_LA_FLOTTE_ESSAIM_

 

Au coeur de la flottille, je passe  sous le vent des sillages, près du cockpit et des francs - bords occupés par les marins ! Ambiance ...

 

OPTION_TRIBORD_

 

___________________________________________________________________