LE LIEN 

 

https://actu.orange.fr/monde/2019-2e-annee-la-plus-chaude-dans-le-monde-CNT000001mH470.html

 

LA CHRONIQUE DE SINDIBAD  LE MARIN 

 

Le BLOCAGE  MÉTÉO   concernant le pourtour Méditerranéen, les Îles Sardaigne - Corse et temporairement le  Sud du Continent est en marche, perdurable, sous réserve... Nous vous l'avions  proposé, dans le mille, il y a déjà deux semaines ; 

le mastodonte  aimanté sur l'Europe de l'Ouest n'est pas prêt de s'étioler. Il  joue de l'accordéon, d'Ouest en Est, entrecoupé d'incursions océaniques humides  sur le Nord - Ouest de la France.

Un Anticyclone  qui réjouit les in-conscients béats  des  bulletins météo télévisés va  occasionner ce que l'on nomme dans les zones  concernées : une 

 

SÉCHERESSE FROIDE 

 

Cela veut dire un  au -revoir à la pluie, pour un moment,  du froid en basses couches, surtout nuit et petit  matin, des brouillards givrants en plaine, de probables entrées maritimes vers les côtes, des mers de nuages en  régions de vallées et montagneuses, des chapes de pollutions majeures et puantes dans les villes et banlieues, des bulletins météo à la "  One Again " , qui se plantent dès qu'un soupçon de vent titille une dépression relative dans un champ de pressions  hyperboréennes  proches des 1050 Hpa.

En fait, en guise d'Anticyclone, nous rencontrons  une masse d'air  inamovible, épaisse, lentement perfusée de GES et de particules, glaciale par effet de rayonnement  nocturne, qui  stagne et qui dissout toutes velléités  invasives de nos bonnes perturbations pluvieuses d'origine Atlantique.

Sachez, Waveriders, que nous en aurons eu pour notre compte de Bastons, de vents forts  au mois  de  Décembre  2019 ;  ces coups de vents qui auront ponctué généreusement le premier mois de l'hiver.

LE LANGAGE DES SIGNES 

Nous observons les ciels, les levers et couchers de soleil, les traces  et les traînées fugaces et si courtes  laissées par nos avions dans les ciels saturés, les horizons orangés  de la mer agglomérant  vers les Zones Marines Larges, les  - ZML - tous les miasmes, les effluents  volages des cités  et des mégalopoles.

Le spectacle ne nous réjouit pas, depuis les massifs et les sommets, en regardant vers l'Italie, le Continent, le Ponant. Partout  le même liseré dense de pollution qui flotte et fluctue selon les courants d'air. Mais en période anticyclonique aggravé et de sécheresse froide, rien ne bouge, tout se mélange et nous concocte jour après jour un  funeste avenir d'incendies et de sécheresse. 

Et ces élites qui  nous imposent  des retraites à 68 ans, au rabais,  selon la Macron- sainte prédiction de l'augmentation de l'espérance de vie   ATOUT - ÉTAT - TOUSSE...

Foutaises ! L'enfumage est mondialisé et le système pollué à outrance coupera court  très vite aux prétendues certitudes statistiques destinées  à servir les menées des états affairistes. 

CORSICA ...GO56 

Ne sait guère faire et dire sans les digressions d'usage  qui s'imposent et  qui gravitent autour d'un quotidien de plus en plus pénible à vivre et à supporter. Nous en reparlerons  en 2025, puis en 2030. Ce que vit l'Australie est à nos portes. L'Afrique et l'Afrique du Sud, le Cap Vert sont déjà dans l'extrême crise hydrique et climatique ! Mais il  faut suivre les consignes et surtout les ordres suicidaires du Monde en Marche assuré de gagner la guerre climatique. Opinions,   levez-vous et dites NON, changeons de paradigme et de système. Planète Terre court de  grands dangers.

Bientôt,  à l'issue d'un printemps aléatoire, parce que les saisons  ne sont plus que des épisodes anormaux et aléatoires, nous  aurons la 

SECHERESSE CANICULAIRE 

 ATTENTION

prévoyance, anticipation, moyens, face aux risques majeurs encourus de plus en plus pregnants, partout autour de la Planète. Le vaisseau brûle, on ne peut plus quitter le navire

!

 

____________________________________________________