oursins2

La pêche intensive et anarchique des Oursins participe à la modification et à l'appauvrissement  des éco-systèmes marins littoraux.  Un nombre croissant de zones marines sont en permanence infestées de méduses. Les algues mortes étouffent les fonds, colonisent des baies entières. La surchauffe des eaux amplifie le manque d'oxygénation via la prolifération d'algues  indésirables. Le poisson migre. Crustacés  et bivalves ne peuplent plus  " l'estran " et les fonds proches des rivages de Méditerranée.  Il existe désormais de multiples formes de zones marines mortes, désertées, vouées aux concentrations de  micro-plastiques, de macro-déchets, de nuages d'algues tenaces. L'utilisation  exacerbée du fusil harpon achève un triste tableau sous-marin. Laisser-aller et / ou  laisser-faire inacceptables  ? A  quand des mesures locales   fortes et un contrôle drastique des usagers de la mer et des  terres chassées ? L'aménagement  des espaces préservés  doit être étendu tout autour de l'Île de Corse. Des zones marines peuvent être sanctuarisées avec forces  périmètres tampons de protection absolue de telle sorte à  éloigner la pêche  artisanale et de loisir de la limite de chaque  réserve. Le quantum de prélèvement étant soumis à des quotas très stricts et spécifiques à chaque micro-région et zone marine côtière

 

LE LIEN 

https://www.20minutes.fr/planete/2700247-20200122-mediterranee-braconnage-rechauffement-climatique-oursins-font-rares-annee

 

UN  AUTRE SUJET  PREOCCUPANT

 

https://www.numerama.com/sciences/600908-ce-gaz-a-effet-de-serre-plus-nefaste-que-le-co2-augmente-alors-quil-devrait-disparaitre.html

 

En mer,  toutes les espèces pélagiques souffrent de la sur-pêche industrielle aveugle !  Quant aux zones littorales, elles subissent une  tragique OPA sur la biodiversité, sans aucune disposition  et aménagement  de  domaines et de territoires conséquents destinés à se régénérer durablement. Tant de pratiques et de prélèvements sauvages persistent et  s'étendent ! 

Dans les terres, la chasse anarchique, incontrôlée et désorganisée finit de massacrer  grives, merles,  autres gibiers de plume et d'eau. Les techniques  employées méprisent le respect de la vie, d'un bout à l'autre de l'odieuse chaîne de la prédation et de l'écocide programmé.

A court terme, nous vivrons la disparition totale de très  nombreuses espèces ! Aucun soucis pour les élus et leurs affidés politiques de haut-vol ; la loi donne carte blanche et les avantages, les privilèges que la chasse et la pêche cumulent valent blanc - seing, permis de tuer, de massacrer, de détruire ...

Nous relevons et connaissons nombre  de zones mortes marines et terrestres ? Elles se multiplient et s'étendent aux profits d'une espèce invasive, parasite, destructrice qui rend compte  d'un véritable désordre écologique, d'un état de crise écologique prégnante. Nous trouvons bien entendu le premier prédateur : l'homme et, gravitant  autour, un cortège de créatures dont les exigences  pour leur survie deviennent également dévastatrices.

Quant aux campagnes, dénombrons les espèces qui auront ainsi disparues, toutes sur-chassées. Il ne reste plus rien 

!

Nous alertons les élus, les pouvoirs publics quant à l'acuité et à l'ampleur des nuisances qui affectent  et dégradent les éco-systèmes naturels, péri-urbains,  marins, outre les apports  de la chimie organique modifiée qu'ils autorisent , (  Pesticides - insecticides - engrais chimiques - etc  ).

L'acception  " Zones Mortes " s'étend à tout complexe naturel dépossédé de ses équilibres originaires et régénérant la biodiversité pérenne, au rythme des saisons, des cycles climatiques.

Tout est  en fait orchestré sans le moindre souci ni étude d'impact qui eût réellement pensé et évalué les désordres encourus évidents au niveau  de la géographie physique, de la biodiversité, des mesures à prendre dès le niveau local communal satisfaisant  ensemble  aux objectifs du Parc Naturel.

Elus, politiques, acteurs décisionnels  des secteurs économiques et bancaires, indidividus-citoyens restent  dans l'obligation d'avoir et de jouer un rôle éminemment proactif à l'attention de l'Environnement, de la Biodiversité, du Développement durable, de l'intégration  totale au Milieu  Naturel, de la préservation du milieu de vie dans son entière intégrité

!

CORSICA...GO56

- OBSERVATIONS - 

 

________________________________________________