UNE_MER_DE_PLUS_DE_50_NOEUDS___EN_3

 

 

LA NAVIGATION WINDSURF  //   VENTS FORTS A VIOLENTS 

 

Au-delà des 50 noeuds établis, le vent devient très fort à violent, notamment  si l'on considère les amplitudes admises de l'échelle des rafales :  ( Rafales - Fortes Rafales et Violentes Rafales à plus de 25 Noeuds  au-dessus des vents moyens ).

En ces temps de bouleversements climatiques, nous pouvons  confirmer  que des  seuils  de vents extrêmes sont souvent franchis, se généralisent à l'ensemble de notre Île de Corse, quelle que soit la saison ; l'hiver étant  certes  ppropice à ce type de phénomènes météorologiques aggravés...

Naviguer par vents très forts à violents suppose donc  un minimum de préparation physique ; sérieuse, assidue, recourir à du matériel approprié. Nous en avons déjà parlé, lors  d'un  article sur les  réglages.

Le volume de la planche et la surface de la voile de vague valident  un ratio favorable, soit :  une adéquation complète entre les 2 composantes gréement / flotteur. De la conduite du flotteur à la tenue de la voile, un tout évolue en synergie optimisant  chaque bord, chaque manoeuvre, chaque move ! 

Les phases  du départ -  waterstart - mise au harnais -  installation dans les straps -, sont particulièrement délicates. En effet,  tant  que la vitesse n'est pas acquise ou tarde, le windsurfer rencontre une situation délicate. Il  doit composer avec  un vent  très fort et une vitesse non acquise  décuplant  sitôt  les composantes latérales, les résistances de l'eau à l'avancement.

D'autre part, les bouts de harnais sont secoués  par les bourrasques. Les rafales les soulèvent ; ce qui occasionne des moments pénibles d'accroche, souvent doublés  de difficultés à chausser les straps, la voile bat

Quand le vent est trop fort, nous préconisons de chausser dans l'eau et de crocheter  le harnais, avant de se laisser  hisser on board.

Penser  surtout à  prendre de la main arrière et à balancer le  gréement au vent, ce qui vous permettra, tout en vous levant,  de positionner le centre des poussées véliques bien en face de vous, sans  brider la voile.

Dans les fortes à violentes rafales, idem, lofer tout en  portant le mât au vent ; l'équilibre sous voile n'en est que renforcé.

La posture sur la board, plus souple, plus fléchie, est en mesure d'encaisser le chaos des flots, les déséquilibres, tout freinage intempestif  ou rebond sur une marche impromptue ! 

Quand aux transitions, l'anticipation Corps / Regard  conditionne  la réussite. Ne jamais forcer ou  rester sur  l'effort  exclusif des bras mais : 

user de tout le corps  à engager dans la trajectoire et la courbe. Attendre  pour cela une pente lisse, descendre, se protéger ainsi  dans le creux du vent d'amont pour enclencher la transition, main avant  très proche de la poignée du Wishbone, main arrière décalée vers l'arrière, version Bottom Turn.

Une fois empanné, ramener très vite le gréement vers l'avant et au vent  ; on favorise la relance, au près bon plein 

!

Contribution STAPS pour le Windsurf dans les Vagues

 

____________________________________________