RENCONTRE_

 

 

Au bas  d'une vague dune liquide, sur  la résille  bleu cyan  de la mer tempétueuse, un couple de goélands  surgit.

Les deux oiseaux se reposent, sans  accuser le moindre déséquilibre, la moindre oscillation. Le regard perce comme il pointe l'horizon pers du fort coup de vent.  

Sibylline  girouette, fabuleux signe que les ciels  nous accordent ici - bas ... Ils  annoncent en silence, en toute humilité, souverains et vrais,  la tempête imminente ; le Ponant fraîchit. Quelques instants plus tard? IL  s'établit en fort coup de vent.   

Regain tardif  d'un hiver anormalement doux. Ces oiseaux marins affectionnent tout particulièrement le gros temps et les brisants, à l'instar des nobles Puffins cendrés.

Puis la tempête " DIANA "  nous livre  ses secrets, le vol majestueux des sternes naines, de quelques hirondelles de mer venues  de nulle part.

Épure, esquisse légère que le souffle fige telle une délicate estampe. Leur vol confie à l'azur, à la moire diaphane, au marin  de précieuses  vérités ...

La mer brise. Le vent l'emporte avec nous. Elle fume et  tourbillonne et lance ses longs rouleaux d'écumes. Ses écheveaux de vents lanugineux  nous embrassent et nous étreignent à l'infini

!

- MARIN - 

Prose Marine 

2 ème Ecriture le 27.02.2020

 

EPURE__ESTAMPE_

 

 

___________________________________________________