TITOUAN__GALEA__FIGARI_CORSE_JUIN_2021_

 

 

VIDEO 

 

WING FOIL FESTIVAL EOLE FIGARI JUIN 2021 II.mpg from MARIN 2A on Vimeo

 

 

A REGLER   SUR 1080 x 1920 P +++ Casque Hi-Fi +++ Grand Ecran, c'est  mieux  !  Bonne Lecture à Toutes et à tous  @  CRIS 

 

Le grand Sud de l'Île de Corse  aura vu  d'étranges ailes se déployer dans les airs. Un vent de terre  chaud et modéré semblait l'emmener vers l'azur profond, au-delà des Ecueils des Moines. Je fus de ces moments partagés à bord de la brise et des flots. Vient le temps de la prose marine,  de la musique et des accords des Andes  que les montagnes  avoisinantes renvoient tel l'écho, le vol majestueux des grands oiseaux.

Eole a libéré  parcimonieusement les bons vents de ses outres. Je veux dire la brise, le doux zéphyr berçant les rêves et les îles,  " au large de l'espoir " ! Ce n'est pas les Marquises, mais le bon Jacques  eût certainement révélé les fascinants atours et les fées charmeresses  de l'Île de Corse, de Kallistê, la " plus belle " ! 

Eût - on espéré en cette fin de mois de Juin, -  alors que l'été météorologique déjà bien installé joue  avec les vents, du Levant au Ponant -, plus opportune occasion de ravir le pacte naturel insulaire ? 

Les jours précédant le premier Festival de la Wing-Foil  furent aux brises renforcées  hâlant l'Ouest de la vaste zone marine des  Bouches  de Bonifacio. Il n'en fut hélas pas  de même  le 26 Juin, pour le début de ce  Festival généreusement préparé, accueillant. Les animations et les rencontres composèrent un splendide décor.

La  grande mare temporaire, la végétation littorale, le cordon lagunaire, les hautes tentes dressées sous lesquelles s'abriter des rayons mordants du soleil, les ateliers   voués à l'initiation de l'activité, le pôle boissons et sanwicherie, bien sûr, la musique, les préparatifs  d'une soirée  parfaitement orchestrée sous la Lune,

il ne manqua à ce  tableau métissé  que la renverse du vent,   prévue pour le lendemain.

Allers - retours incessants le long de la plage. On peaufine, on règle les éléments de la Wing - Foil.  On échange et on  compare ses expériences, le matériel, les options, mille occasions de meubler  un temps précieux tandis  que le souffle  marin poussif tarde à se lever.

De jeunes  Wingueurs anticipent, font la  démonstration d'un talent prometteur avec aisance et maîtrise, tout paraît si facile, accessible : illusions ! 

Il n'en fallut pas tant pour  démobiliser, renoncer !  Dernières heures du jour, lumières safranées, dans le couchant,  furent  à la Wing Foil tractée. Le sillage du bateau  levant une vague conséquente emporte  sitôt les Wingueurs impatients de retrouver l'ivresse de l'onde. 

Une occasion  splendide de  découvrir les talents, la fluidité, l'aisance du champion du monde en titre,  Titouan GALEA ! De longs moments passés à photographier, filmer, hésiter  entre le mode vidéo et la photographie rafales ! Le bateau bouge,  l'éclairage est fugace, le choix des plans, le zoom requis, l'exposition au soleil, la proximité de la vague générée par le bateau, tout cela constituera un ensemble de difficultés à contourner, résoudre. J'ai  donc procédé au tout venant, spontanément.

Soirée de fête, un concert donné par deux artistes étonnants, attachants, danse, ambiance jusque tard dans la nuit qui lentement s'illune, imperceptiblement  accompagné du bruissement  inextinguible des flots

...

Deuxième  jour, le 27 Juin 2021 Base Eole Figari Grand Sud de l'Île de Corse

Peu de monde au réveil. Le vent a renversé,  tard dans la nuit. Il s'établit au secteur Est à Sud - Est. Sous la grande tente, Fernanda donne un long  cours de YOGA... Moment en apesanteur. Le temps semble s'être arrêté, les corps lentement déliés se réveillent  dans la quiétude et la sérénité d'un matin d'été. Le cadre irradie, unique, choyé, préservé ! Il y fait encore un peu frais, les  senteurs  du maquis  sont en partance ... 

Au programme de la journée, à la faveur d'Eole CORSE :  Longue Distance, sortie incontournable, les conditions s'y prêtent. Un   " Down Wind ",  soit :  " Va où le vent te mène ".  Le parcours n'est pas  planté. Les ailes libres ne l'auraient guère  accepté !  L'échappée  se doit de marier  l'esthétique, la beauté d'une ballade  à l'efficacité d'un concept révolutionnaire.

La Wing Foil sollicite  deux  ailes jumelles bien qu'elles ne se ressemblent guère. L'une, aérienne, légère, profilée, fabulant un papillon, totalement libre, relève de l'aérologie. Quant à la seconde, invisible, mystérieuse, multidimensionnelle et directionnelle, elle simule l'essence de la nageoire, joue de la portance et relève de l'hydrologie ; ainsi de l'alliance des ciels  ! 

Deux éléments majeurs de la Wing-Foil susceptibles de canaliser et d'exploiter deux sources d'énergie à la fois duelles et  synchrones. 

Embarqués à bord de trois bateaux suiveurs, l'essaim de wingueurs  s'élancent de la plage, filent sous le vent au diapason des  tours que prend le Levant  alors que nous nous éloignons du trait de côte magnifique.

Vent de terre, de beaux amers,  tours gênoises et blocs cyclopéens et ocres ! Rien de tel qui eût autant creusé l'horizon safre. Les eaux  ultramarines imposent la prose et le récit ! Fascinantes, envoûtantes images  que ce ballet dont  les vents et les vagues vont régler la chorégraphie. L'essaim se disperse. Longs bords vers le large,  puis la côte. Les ailes croisent  le sillage des bateaux. Au loin,  la Gallura, l'Île soeur de Sardaigne, puis, les Îlots Moines ...

 

Titouan et quelques  Wingueurs passent près de l'embarcation. Un Show spectaculaire  nous attend. Je  tente, je suis souvent surpris et  trop près du sujet. Je parviens  tout de même à immortaliser de jolies  séquences. Il est vrai   que l'on eût souhaité moins de mécaniques, mais les  conditions, la logistique ne le permirent pas  ! Il conviendrait d'y penser... Je pense  que le CATAMARAN s'avèrerait être une solution opportune, magique, fusionnelle, pour des images grandioses.

Quoi qu'il en soit, puissent ces prises de vue, ces séquences filmées,  être appréciées, honorer cette  splendide descente  sous le vent qui nous mena du golfe de Figari, - Extême Sud  de l'Île de Corse  -, au Cap Roccapina, au Tournant, là même où l'hiver parfois m'appelle pour quelques Solos  uniques en Windsurf Extrême !

Le Down Wind  ainsi s'achève, touche  terre  au fond d'une anse radieuse, sublime. Un cirque minéral en  délinée les contours. Si l'Omu di Cagna, ( L'homme de Cagna ),  nous vit passer et posa  un regard  bienveillant sur  la flotille,  U Lione di Roccapina, - ( Le Lion de Roccapina ), gardien du vaste Détroit et de l'entrée des Bouches de Bonifacio, nous rappelle  que l'eau et les vents  personnifient la roche, le granit porphyroïde des grands caps de la Corse, travaillent  la pierre mordorée en la creusant, en la sculptant selon les desseins et l'intelligence  énigmatiques de l'Univers.

Pas de retour ailé, hélas ! Mais une remontée au vent, sur le dos de l'espace - temps ondé, vers  Fenu di Bunifazziu et les falaises,  aurait  également  valu consécration de la Wing Foil et de ces capacités à exploiter  les éléments comme à performer dans le domaine de la Glisse Libre, de la remontée au vent.

Ils auront  volé, survolé, convolé et  rejoint le rêve d'Icare en  planant à travers  des lieux de légendes de fortunes de mer passées, entre deux Îles, mus  par la même passion dont on ne saurait définir les rivages et les sources ! 

Enfin, à cette Musique des Mondes qui voyage et se mélange à la fête, comme  la Salsa

 

 

FUNBOARD FOREVER

CRIS 

WING FOIL MAGAZINE 

A KALLISTÊ 

A l'île aux cent caps  dont les tours signalent encore les dangers de la grosse mer tempétueuse  et des tombants accores

qui  nous offrent sans  fin le fruit de ses saisons, de ses harmonieuses alliances, sa bonté et  sa générosité originelles

 

DAVID__DOWN_WIND_WING__FOIL_ROCCAPINA__JUIN_2021

 

___________________________________