PRESENCE___LIEUX__HABITES_

Hauts lieux  de pastoralisme  insulaire  et de préhistoire

D'où provient ce surcroît d'énergie, de présence, ces états d'âme inexpliqués  que la pensée, humblement perçoit et capte, convoque ici 

 

L__ELEPHANT_DE_MER___MINERAL_

A droite du  cliché, ce figement minéral  fabule un éléphant de mer couché

Certainement, l'on  peut évoquer, invoquer   à l'intime de  certains sites  marins de l'Île de Corse un  puissant Mana, à l'instar des Îles de la Polynésie, du Pacifique ... Une réalité, une manifestation, un référent que les peuples de la  Polynésie connaissent,  louent, partagent  selon des rites séculaires.

On ne lui donnera guère  de définition car  comment cadrer, circonscrire une telle acception,  tout ce qui dépasse et transcende le réel ?  Ici, je sais les lieux profondément   chargés de préhistoire, d'histoire. De lointaines peuplades l'habitaient, pêchaient, chassaient, cultivaient, élevaient. De nombreux matériels en silex et en obsidienne, des fragments de poteries  auront été  trouvés au gré  des  précipitations, des fortes  pluies, de l'érosion et du ruissellement  très marqués que le relief granitique et dunaire  induit.

https://www.cnrtl.fr/definition/mana

( Marcel MAUSS, une référence  ) 

***

Il est aussi de petits talwegs nichés entre vallons et  collines qui  dominent la mer, propices à l'habitat. En contrebas, un étang, un cordon lagunaire, un grau, une frayère  très certainement. Tout  semble avoir été  naturellement agencé afin  que l'homme se sentît  bien. La dune marque son territoire  haut  vers le versant et les côteaux bercés de brises marines. Le vent dominant y a laissé ses marques. Phénomènes  visibles d'anémomorphose que les genévriers  révèlent au gré de la  marche. En amont, nous  dcrouvrîmes un jour de très fortes pluies une magnifique cascade jettant  son voile dans une  ravissante combe boisée, parfumée par de  vénérables arbres à baies, des résineux que l'on affuble du  nom de bois de fer

COMPRESSION__

 

Ailleurs, la  houle boude le grand Sud-Ouest de l'Île de Corse.  Je viens chercher ici les compressions et les retours de la mer du vent qui génèrent de vraies vagues, massives et puissantes. Les lieux au vent capte  le flux dominant. Les vent est  si fort qu'il couche et dévie  les vagues des  rivages  exposés Sud. La diffraction n'est pas  au programme de la journée, mais là 

Naviguer  en pareils  lieux  interpellent et  l'on ne peut omettre de croiser, de recouper  les éléments multiséculaires, ces pans de  domaines maritimes toujours habités que l'on contemple en passant, en naviguant par  tous les temps.

Et ainsi, au gré de mes échappées, le long  du littoral, associer les vues depuis la mer, depuis la terre, tantôt  promeneur, tantôt navigateur solitaire. S'impreigner  des lieux, de  ce qu'ils dégagent, l'écrire et  le décrire, en transcrire l'hypothèse  et le ressenti, à l'instantané de la révélation.

Que je ne  navigue jamais plus  sans  y associer ces bribes  d'éternité et de patrimoine, de culture, de Nature qui  font la féerie d'un moment, de l'attente, de l'émotion, de l'espace et  des jeux aquatiques médiés par les vents insulaires.

Un jour, ces écrits réapparaîtront ; il sera  certes trop tard mais cela ne m'affecte pas du tout. Car écrire, c'est déjà  offrir, partager, aimer, comprendre, associer, préserver, protéger, sensibiliser, tracer une voie où s'engouffre le message essentiel, retrouvé

!

- MARIN  - 

Journal de Bord  

LE_CIRQUE__MINERAL_

________________________________