TORRENT_DE_MONTAGNE_

 

L'EAU SUR TERRE 

 

https://www.ouest-france.fr/environnement/sur-terre-l-eau-de-pluie-est-partout-impropre-a-la-consommation-selon-une-etude-6174fe22-1ba4-11ed-8000-7fb0522b2f23

 

Situation et information alarmantes qui nous démontrent clairement  que les boucles de rétroactions positives existent et  sévissent à des  niveaux inquiétants, dramatiques. C'est la raison  pour laquelle nous constatons  les écarts aux prévisions et échéanciers  des chercheurs, des scientifiques et climatologues en matières de prospectives. Ils nous le confirment aujourd'hui, ils ont été dépassés par les évènements.

Quelles eaux buvons - nous lorsqu'elle  provient des aquifères profonds ? Les eaux de sources  renommées sont - elles aussi impactées ? De futures  études  le démontreront sous peu... Mais force est de constater  que la grille actuelle de Civilisation, les profits  gigantesques qu'elle génère au mépris de  toutes mesures de sauvegarde, de salubrité, de prévention, d'économie et de sobriété nous mènent vers un inexorable déclin ! 

 

ECO - CONDUITE

 

https://actu.orange.fr/economie/route-l-ecoconduite-le-parent-pauvre-des-economies-d-energie-CNT000001RhLKB.html

 

Bien évidemment !  Qui dérogerait à ce souci majeur, cette préoccupation de tous les instants  lorsque l'on roule ?  Râler, contester  les baisses  et les limitations de  vitesses  virent à l'insolence, au mépris de tout  ce que  nous infligeons au milieu, à la Planète ! Voilà des décennies, depuis   que je conduis, 1975,  que je  conduis en  tentant des challenges  consommations,  quel que soit le véhicule  que j'entretiens ( Vidanges - Filtres - Pression des pneus, Carburation, etc, enfin, l'entretien de mon véhicule ).

Je roule sans aucune accélération poussée, respecte le passage des rapports. J'ai roulé sur  autoroute  bien en deçà des limitations, à droite sans  pour  autant  gêné le trafic. Ainsi réalisé  de grosses économies de carburant, sans laisser  tourner le moteur, tous véhicules   compris.

Que demain  les voitures soient bridées ne me dérangent pas du tout. Que le plafond des vitesses chutent  encore :  j'applaudis ! Les constructeurs et les comportements d'Eco - Conduite peuvent changer  drastiquement la donne et les enjeux. Sans oublier le fait de grouper ses déplacements, le co-voiturage, le vélo, le choix des itinéraires revu à la baisse, etc !

 

GERER L 'EAU  UN EXEMPLE  / L' ÎLE DE SARDAIGNE

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/secheresse-comment-la-sardaigne-gere-ses-ressources-en-eau-2595880.html?fbclid=IwAR3iIMVr_60QJWtVesNQVv7Upll51_9YxVnhd0RSrnoAPZsTvN8XCIRwz2s

 

Satisfecit  pour la Sardaigne !
En Corse, reprendre les grands principes et les adapter
à la géographie accidentée de l'Île, aux besoins spécifiques des microrégions, des grandes vallées ; jamais plus de nouveaux et grands barrages mais un réseau
parfaitement réalisable de retenues ( souterraines, de préférence, rigoureusement intégrées, mesurées ) et
interconnectées.
Les Sardes ont 20 ans d'avance ! 1 seul organe de gestion et régulateur de la ressource.
Que les Régions de France s'en inspirent et le plus vite possible. Déconcentration des pouvoirs
et dotations de moyens, y inclure la lutte contre les feux de forêts et incendies - reboisement / protection - pare feux !
Il y a tant de choses à faire, à engager, de suite : les moyens sont là !
et non les phrases laconiques et creuses, vides de sens, désespérantes ...
du style : " C' est parti comme une boîte d'allumette " , je cite : E. BORNE
sur Zones sinistrées - Méga - Feu de Gironde été 2022 !
.
.
MEGA - FEUX  / ECOCIDES MAJEURS 
.
.
.
.
La mise à feu : un acte visant à semer la terreur et la désolation, un acte qui revient et s'assimile à une certaine forme de terrorisme, causant la mort, engageant la vie des " soldats du feu " , - une expression hélas ! inadéquate, n'ayant et ne disposant pas d'armes contre l'arme absolue : le feu, l'enfer des brasiers. Les criminels ont mille coups d'avance. Un feu se déclare et les nouvelles annoncent de suite des centaines d'hectares déjà ravagés : d'où l'hypothétique force des moyens déployés. Eviter le pire, certes, mais au prix de quels bilans naturels et humains, animaliers, terrestres, climatiques ?
La traque, la surveillance, la veille, patrouilles  et contrôles  aériens rapprochés, le travail de chaque commune deviennent prépondérants ; parvenir au flagrant délit ! Terroriser, harceler l'incendiaire, lui faire savoir que toute la Nature a  des yeux...
Quant aux mégots, à toutes les causes de mises à feux, depuis le bord des routes, que dire sinon l'incivisme notoire qui impacte très fort notre quotidien, notre patrimoine, tous les corps de la Sécurité Civile engagés.
C'est une très grande tristesse, une tragédie, à tous les niveaux, un quotidien qui enténèbre la Vie, l'espoir, la biodiversité, la pleine nature fabuleuse de nos Terroirs, de nos montagnes, les cours d'eau, l'air que nous respirons, l'eau  que nous buvons.
Sans de réels moyens, la lutte frontale contre un méga - feu déclaré reste bien mal engagée. Maîtriser l'incendiaire, compter sur le civisme et informer le public sur les causes et les risques d'embrasement, les lourdes sanctions encourues en se rendant responsables de tels actes criminels.
.
.
.
CORSICA...GO56
.
.
ANTHROPOCENE