gobeyondoil

"   Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a été autorisé lundi par l’administration américaine à creuser plus profondément au large de l’Alaska dans le cadre de forages exploratoires controversés

 

 

LE LIEN 

 

http://www.greenpeace.org/france/fr/ LE LIEN campagnes/energie-et-climat/fiches-thematiques/risques-et-impacts-potentiels/

 

AVANT PARIS 2015 SUR LE CLIMAT 

La terre se réchauffe, la Banquise l'été ne sera plus qu'un souvenir ! à partir de là, l'exploitation ira de façon  exponentielle si l'on ne fait rien qui puisse empêcher un désastre potentiel. Réaction en Chaîne à prévoir : 

Réchauffement des Océans par pénétration de la lumière, réchauffement de l'atmosphère par effets de rétro-actions selon les lois de la  thermodynamique, sur-exploitation pétrolière limitée dans le temps mais relâchement de 29 Milliards de Tonnes de Co2, le cercle vicieux n'en finit plus de sévir avec acuité... Il y a urgence, risque de pollution majeure et irréversible, incontrôlable tant les conditions sous ces latitudes sont extrêmes, trop éloignées de tout, sensibles.

L'homme doit observer des limites ; la raison ne suffit plus ! Que son génie s'oriente vers la transition énergétique tant attendue et vitale. A lire le dossier en 

 LIEN 

...

 

1085663_petrole_lexploration_de_larctique_un_enjeu_crucial_pour_la_russie_web_tete_0204098787799

 

 

Le coup d'envoi aurait été donné par les décideurs et la très haute finance assistée par les politiques, laissant libre cours à la prospection pétrolière Off Shore en Arctique ! Bientôt, si ce n'est déjà fait, l'Antarctique subira le même sort, sachant que les zones retiendraient 20 % des réserves mondiales d'énergie fossile, de l'or noir ... Il y a de quoi encore se gaver, Messieurs, après vous : l'apocalypse, mais vous vous en moquez ! 3 ans de consommation mondiale pour quelle mise fatale ?  

Les glaces et la vie arctique n'ont vraiment pas besoin de ce  surcroît d'agressions et de risques majeurs de pollutions. Que serait là-bas une marée noire, un accident du type  Golfe du Mexique. Rappelons-nous,  lorsqu'un forage vira au drame et à la catastrophe écologique, il y  a peu ? N'y pensons pas !  

En attendant, l'intervention des ONG sur sites Web, sur les réseaux, à l'antenne, par le biais des médias, s'intensifie mais les gouvernants et les états restent muets quand ils ne trahissent pas leur parole à l'instar d'un Obama ;  sur le sujet, il s'est montré  très prolixe, juste avant la Conférence de Paris 2015. Un  B. Obama qui est favorable à de telles prospections et initiatives malgré les appels à la prudence et à la sobriété des scientifiques US et mondiaux. 

Il y a de très gros dangers, des risques avérés et dénoncés ; mais rien n'y fait ! Les Régions sont pourtant protégées par un cadre  juridictionnel international. Mais les leviers sont trop puissants comme les trépans qui fouillent le fond des mers, des océans, sous la glace 

!

CORSICA...GO56