A notre "  petite "  Emma , pour ses treize ans, ces vers de Pablo NERUDA, profonds comme la mémoire de l'Océan... Et, déjà, 10 ans d'absence, de longues croisières !

Regarde, " petite fille ", par la fenêtre de ta maison, regarde au loin, à l'horizon, tu y verras peut-être, quelques fois, une petite voile danser, celle d'un " Nono-Marin ", qui existe bien, malgré eux, errant à la recherche du temps perdu, guidé par l'espoir. Ainsi et aussi de ta Mina qui aime et appelle sans jamais faire de  bruit

!

 

Je t'enverrai un baiser 

avec le vent 
et je sais que tu l'entendras, 
tu te retourneras 
et, sans me voir, 
je serai là… 
En un baiser, 
tu sauras
tout ce que je ne t'ai pas dit...

 !

PABLO NERUDA