DSC09507 

 

Xavier RUDD - Comme un écho empruntant les arcanes du chant chamanique, Xavier RUDD nous emmène en Voyage, vole avec les  Oiseaux et ravit les Enfants de la Mer

!...

 

On se  prendrait à rabâcher, à se redire incessamment ! Comment l'éviter, y remédier ? lorsque toutes les fois la Nature dévoile l'immensité de son secret, concède à l'instant, aux heures du jour, en ses antres minéraux et ses rivages tant ouvragés, si lumineux déclinant  nuances et diversité ?  

Il est aussi vrai que le progrès, l'évolution et l'accessibilité grandissante de nos moyens de locomotion ouvrent bien des horizons sur l'Océan et la Mer ; puissions-nous toujours en maîtriser la mesure et l'usage, la sobriété  afin de ne jamais  faire que passer sans blesser pareils havres de paix et de sérénité.

Le chant du Goéland, le trille de ses petits à la couvée ou qui s'aventure sur le sable,  le vol du  Puffin cendré, l'essaim d'hirondelles dans le bleu du ciel que soulignent lointainement les touffeurs de la terre coiffant les montagnes de mirages, voilà les moments qu'une île et un archipel s'accordent à nous offrir le temps d'une évasion, à l'orée de l'été.

D'entre les fonds miroitant, la  moire et les secs qui affleurent,  les nuées qui bourgeonnent en s'élèvant au-dessus des monts, les vestiges  dénudés des terres jadis émergées, on perçoit comme une ronde céleste, une  gigantsque noria  où éléments fluides et figements se vouent au cycle sans âge des métamorphoses et de la vie.  

L'azur et le bleu indigo de la mer se confondent, jamais n'enchâssent le pèlerin ! Ici demeure l'appel abyssal des vastités où  nous allons, volons et flottons à travers un espace-temps précieux  que délinée tant d'harmonies ;  un îlot, le sillage, voguons  comme rêve le Puffin au ras des flots ... Là-bas serait toujours une Île, l'autre rive, le grand temple de la Nature, le temps des Noces de Saphir.

MARIN - Terre d'Ex-Île -

Texte revu le 08.06.2015 

DSC09499

DSC09516

DSC09492

DSC09503__1_