SITUATION_EX_OURAGAN_JOAQUIN_

A NOTER 

Toute situation météo d'urgence doit être assujettie au contexte géographique, physique, aux structures et aménagements humains en présence afin d'ajuster au plus près les risques d'amplification des phénomènes météorologiques. 

!

 

AVIS 

Sans se prononcer avec 100 % de certitude ; c'est  la norme en de telles circonstances ! mais  les " restes ", les perturbations atmosphériques associées à l'Ex-Ouragan se dirigent vers le Sud de l'Europe Occidentale. Le phénomène gagnerait et traverserait le Bassin Méditerranéen pour terminer sa course, perdre de son activité " Polymorphe " vers les Balkans. Les hautes pressions, sur l'Europe de l'Est et du Nord, plus épargnée, devraient également renforcer les conflits de masses d'air en creusant fortement les gradients, resserrer le relief atmosphérique : d'où dangers !

Mais plus encore,  la Mer Méditerranée, encore très chaude, une très forte instabilité de l'air, de puissants échanges thermiques entre les masses d'air et la mer seraient de nature à générer plusieurs foyers dépressionnaires à coeur  chaud ! Aussi, il est tout à fait d'actualité d'envisager le passage très aléatoire de perturbations orageuses, très actives, dans une sorte de Flux zonal de Secteur Est, - ESE à ENE à l'arrière et N à N-E à l'avant -, ce Flux étant principalement assujetti aux " restes de l'Ex-Ouragan Joaquin "

La durée de vie de cet épisode pourrait atteindre la semaine, à compter de Samedi, d'Ouest en Est, et impacter une très large partie du Bassin Méditerranéen, du moins jusque vers les rivages de la Mer Adriatique  / Contreforts des Balkans et, les côtes Nord du Maghreb Occidental.

Une Vigilance toute particulière est donc à observer, des mesures de prévention fortes et anticipées, quoiqu'il en coûte ! Des phénomènes de types catastrophes naturelles sont toujours d'actualités : Vents tempétueux, Tornades, Trombes, orages violents, précipitations - crues - inondations, grêle ! Nous ne sortirons pas de ce climat de menaces ; que les Préfets voient loin, cette fois-ci, plus loin encore et derrière les écrans.

Il  est encore un peu tôt pour évoquer la formation de plusieurs MEDICANES, dont les foyers seront disséminés dans les zones Larges et aux effets susceptibles de frapper durement les côtes Nord et Sud du Bassin.

 

CSC...GO56