samedi 10 mai 2014

OCÉAN - PAR LORD BYRON !...

IVAN AIVASOVSKI, Peintre de la Lumière      ( Six Strophes qui terminent, à 2 près, non trouvées ), LE CHANT DU PÈLERINAGE DE CHILDE-HAROLD DE BYRON -   CXXIX " Déroule tes vagues d'azur, profond et sombre Océan ! D'innombrables flottes te parcourent en vain ; sur la terre, l'homme marque son passage par des ruines ; sa puissance s'arrête sur tes bords. Tous les naufrages qui surviennent sur la plaine liquide sont ton oeuvre : Il n'y reste pas l'ombre des ravages de l'homme. A peine si la sienne se... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 25 avril 2014

L'OCEAN ÉVOQUÉ ...

Paul et Virginie, Bernardin de St-Pierre -  " un ange qui prend son vol vers les cieux "... Une des scènes plus émouvantes du Roman de Bernardin de St-Pierre, à lire et relire !    Nombreux auront été et seront les Auteurs qui relatent l'Océan, à nous dire, à nous livrer l'intimité de leur âme en présence du  " Vieil Océan " ; quel que soit les courants et le genre  littéraires, les époques : l'Océan fascine, terrifie, exalte les esprits où la Poésie s'engouffre sans raison ni limite... Tantôt sur les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 14 janvier 2014

OCÉAN MER ... A. BARICCO ...

Un Extrait de ce Romancier, de ce livre magnifique ; à partager avec cet Artiste complet, tout à la fois poète, philosophe et musicien - entre autres dons - Une écriture fluide, tellement profonde et sensible pour la Mer, l'Océan, la face aujourd'hui meurtrie de nos mondes surfaits !   " Mais après, quelque part, ça se finit "    ( ... )  C'est ainsi qu'Elisewin descendit vers la mer de la plus douce manière du monde _ seul l'esprit d'un père pouvait imaginer cela _, portée par le courant, tout le long de cette... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:13:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 9 décembre 2013

LES MÉTAMORPHOSES ... OVIDE / EXTRAITS

D'entre les Écriture Saintes et Ovide, les Métamorphoses ! Cosmogonie ou Vérité, visions de l'époque ? La voie est ardue, mystérieuse et parallèle l'interprêtation du monde et de l'Univers ... Mais de Genèse, du commencement du tout, de tout, qu'en est-il vraiment, où situer, comment accorder aux récits, quels qu'ils soient, leur pan de vérité. L'âge de l'Univers ne suffit-il pas à convier l'homme à plus d'humilité et de distance face à la création, à  l'instant Zéro, lorsque de rien jaillit le tout si tant est qu'ils existent,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:49:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 6 octobre 2013

CORSICA...GO56 ???

Ô  BARBARA FURTUNA  ! L'Incendie, les Pollutions majeures, le Végétal, la Mer, l'Extrême, le Patrimoine, le Chant, les Splendeurs, le Bois, la Faune, la Montagne, pour l'Amour d'une Terre, tant d'autres flancs d'Îles surplombant la Grande Bleue et qui s'offrent à la Prose, à la Poésie... tenter de survoler, de rappeler aussi la mémoire, la Culture, l'histoire, les profondes racines d'un Territoire : la CORSE... Dire l'harmonie afin qu'elle demeure toujours et telle qu'elle fût depuis la création, ses prodigues... [Lire la suite]
samedi 10 août 2013

KITE SURF // INSPIRATION ET POÉSIE ...

  Et ces hauts lieux azur, vers  ces terres figées et chutant dans la mouvance des siècles, il n'y aurait d'hôte plus fidèle que l'imaginaire, une folie, un rêve à  ciels ouverts, à demi éveillé !    Quelle symbiose exauce l'azurL'élan harmonieux    une aile agile  Eut si profondémentExalté les éléments L'esquif vélivoleQue tu mènes T'accorde à  nouveau Aux cerfs-volants  d'une enfance déjà si  lointaineAux mystères des songes Comme  à  tous ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 19 février 2013

VIDEO // OBSESSION VAGUES ... AVEC TEXTES

" ... Les montagnes sont des têtes étranges qui sont émergées du sol et dont les rivières sont les pleurs. S'abreuvent les cerfs à la tristesse des montagnes. Les saumons remontent le courant qui afflue de la source et qui se perd sans arrêt. Le perdu quant à cette perte inlassable des sources se nomme la mer. Je définis la mer comme l'assemblée du perdu. Les hommes contemplent sur la berge la perte ruisselante. Les vautours les survolent. Les vautours survolent montagnes, sources, cerfs, hommes, mers en tournoyant comme les... [Lire la suite]
mardi 12 février 2013

MALES JOIES, RUDES COMBATS ... EXTRAITS

  Par Félicité de LAMENNAIS  Lecture à nos Petits Enfants   Au fond d'une petite anse, sous une falaise creusée à sa base par les flots, entre les rochers où pendaient de longues algues d'un vert glauque, deux homme, l'un jeune, l'autre âgé, mais robuste encore, appuyés contre une barque de pêcheur, attendaient la marée qui montait lentement, à peine effleurée par une brise mourante. Se gonflant près du bord, la lame glissait mollement sur le sable, avec un murmure faible et doux. Quelques temps après, on... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:42:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 24 janvier 2013

LA MER : MAURICE DE GUERIN ... EXTRAITS

     Chaque jour, un peu avant ou après midi, nous avions à essuyer des grains accompagnés de tonnerre ; d'où nous venait cette étrange nuaison, sous le tropique et dans cet océan renommé plus que toutes les autres mers par l'uniformité et la fraîcheur des vents alizés de l'est au sud-est ?   [Bougainville, Voyage, t. II, p. 6, dans POUGENS]     " Hier, le vent d'ouest soufflait avec furie. J'ai vu l'Océan agité, mais ce désordre, quelque sublime qu'il soit, est loin de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:25:08 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 29 décembre 2012

UNE VAGUE MEMOIRE ...

      Vois les vagues une à une et sans fardFidèles reflets de la mer évanescenteLe sillage nimbé de blanches ocelles Fleurissant à toujours le champ des ventsQui éclosent vers les rives sans âgeDu  périple          Qui chantent et s'en reviennent   A bord tout n'est qu'envol et nous planonsÊtres pesants     briguant les brises azurées Quelle ivresse aux douces hyménées ravit Un parfum d'éternité  Effleure en dansantLes charmes limpides des jeunes années... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:40:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,