vendredi 27 mars 2015

LUMIERE ET CONTRASTE

  Une ride, un souffle ose froisser cette splendide moire. Une goutte de pluie trahit le miroir sans tain ; ainsi de la vasque d'eau pure, d'une mare temporaire. La fin de l'orage se reflète : troublantes transparences qui se renvoient les charmes de la mer et du ciel. Et les ciels s'inversent, vacillent. La lumière parfait un éclairage rare. Le soleil décline ; on entend au loin retentir les derniers coups de tonnerre. Avril s'annonce, le temps reste incertain, subit, avec ses sautes de vent et ses renverses subreptices. La... [Lire la suite]

mercredi 23 juillet 2014

IMAGINE LA LUNE !...

      Un astre mort, la désolation de la pierre à nue, chauffée à blanc, ces cratères et ces plaines à perte de vue criblés de rochers dans le silence sidéral de l'espace, sans vie apparente ! On y entend presque le murmure des vents solaires, ces vents lumineux surgis de nulle part ...  Imagine l'origine des mondes, la forme ronde et parfaite des corps célestes  issue des forces gravitationnelles, puissants desseins ... L'invisible lissant ces amas de gaz et de poussières d'étoiles, jusqu'à... [Lire la suite]
vendredi 11 juillet 2014

REGARD SUR LA MER !...

   Précieuse  et légère, vague et dense à la fois  ! Somptueuses lumières. Un rêve de velours, agréable et fou  s'exhale partout, nulle part, ailleurs. Indéfiniment destin, dessein diaphane. ! Comme une étreinte qui de l'Ether au  Rocher cerne   l'instant, de  passage ;  certitude d'avoir été, accord, harmonique, du vaste poème de la Mer ! Fragments - Marin -  2 ème Ecriture le 09 Septembre 2022      
Posté par marin56 à 01:00:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 14 mai 2014

CEINT DE GLACE ...!

  Je voyais comme un lointain névé gagnant les ciels de mon enfance, un névé tout là-haut où fleurissaient en été et en cachette les edelweiss. La Guisane roulait ses galets, la haute montagne et les  cols d'altitude délivraient des strates  et des lauzes de merveilleux fossiles. Nous marchions, sans le savoir, très près du Ciel des jeunes années, de la vie éternelle !       Jeu de mots anodin ; les vents du ciel ceignent l'île de blanches flèches, dans une  profonde clarté.  Ivresse,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 2 mars 2014

POUSSIÈRE DANS LE VENT ...

     Que ne serais-tu de plus, poussière livrée au fusain des vents, que le grain dissout dans la nuit, par le plain chant des célestes clartés ? J'entends une une voix qui me dit :  _ " viens et noie l'amer "  !         Une fine carèneChante l'eau claireMon histoire d' d'amourQue le grainDécouvre et révèle Le flot virideDe la mer en pluieFuse       onduleLes cieux dériventFusains Des galernes  et des révolins Bruissantes Traînées Une... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:14:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 1 mars 2014

LA MER EST AUX GRAINS !...

       Agrandissez  Image saisissante d'une déferlante, d'une onde creusant et fermant toute la baie, submergeant les îlots ! Tout le Golfe ressent cette oscillation de la mer au rivage ... Alors, vigilance Submersion, surtout les jours de fort grains et de coups de vent !        Sombre et si froide demeure la Mer qui est aux grains ! Et pourtant, toutes les fois qu'Hélios consent et se montre, quelles lumières, quelles nuances ne dévoile-t-il pas dans l'arène des plus... [Lire la suite]

mercredi 15 janvier 2014

LUMIÈRES ET CONTRASTES ...

Oui, le BLUES, le SPLEEN, avec Peter GREEN  _ Géant !!!     Un champ de vagues et d'écume ; tout autour, une forêt de pins, au chant qui s'éploie, recouvre les côteaux et la vaste dune. La nuit dure, opaque et s'étire vers le jour ! Sur la mer, des ondes  que le vent creuse et ouvrage viennent  sans fin s'éteindre au rivage comme un front de feux follets tumultueux ; à la clé, un instant... Et s'accorder une suave rencontre, donner comme un  baiser à la mer ... Univers matriciel, mélopée... [Lire la suite]
dimanche 24 février 2013

INSTANT D'ÎLE ...

Un jour, un instant si rare à ne pas passer sous silence. La Rose des vents nous disait : " Plein Sud, au 180°, entre les deux mondes ; ce n'était plus le Ponant, ni l'Orient mais, le vent du Sud ; ce vent d'entre les deux Îles et que les caps déchirent et fendent comme une gigantesque étrave... Et, de là, les essaims blancs de moutons, les oiseaux, tant de proues imitant les nimbes emplies de neige ...   Ce n'était pas le printempsNous en étions si loinMais un Choeur d'hiver Improbable un dais chatoyantMidi fabulait le Sud les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:17:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 19 septembre 2012

NOIR ET BLANC ...

      Sur ces trois clichés, la voile et la Planche sont noires et blanches d'où l'inspiration de ce petit texte de circonstance ; ah, l'écriture !...  Pour associer les moutons blancs de la mer aux roches parsemées du littoral resté vierge, intouchable, immuable !  Rendre aussi le tableau plus réaliste dans ce qu'il magnifie et souligne sans autre artifices que le sujet et la scène essentielle ... Côtoyer l'osmose, le silence bigame par les airs et la seule énergie des vents qui participent de cette... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 3 janvier 2012

LUMIERES ET GROS TEMPS EN MER

    Au coup de temps qui nous étreint et qui nous rassemble ! Loin de la qualité photographique qui appartient aux Professionnels, des vues du monde du silence où l'on crie sans se faire entendre ! Un cri hors du temps et que la mer déclame à chaque vague pour un monde qui va, qui hurle aussi, de l'Animal jusqu'à l'homme, infiniment petit, choeurs de Souffrances  !  - MARIN -  Pensées en Mer _______________________________________